Un impact énorme

2 septembre 2008

L’impact démographique des restructurations militaires sur le territoire messin :

Quels qualificatifs employer : "hémorragie", "saignée", "séisme", "cataclysme" ?

L’impact démographique en chiffres "bruts"

Pour 2010
Metz, Etat major renseignement et information 141
Metz, direction régionale des essences 56
Metz, Génie 874

Sous-total

1 071
Pour 2011
Châtel-St-Germain, 1° rég. médical 1015
Montigny-lès-Metz, centre instr. santé 69
Montigny-lès-Metz, dragons parachutistes 913
Augny , Base aérienne 2 502

Sous-total

4 499

Total général

5 570

Le chiffre est donné sans tenir compte des pertes attendues du 1er régiment du matériel de WOIPPY (environ 250 militaires).

Si l’on considère que l’impact direct, sans les familles, sur l’ensemble de la Lorraine est de 8 140 départs de militaires, la part de la seule agglomération messine représente donc 68,4 % des suppressions ou transferts d’emplois militaires de région et plus de 10 % du total national !

NB: promesses de renforcements pour 2014 : 93 à Metz et 101 à Augny !

Impact démographique direct réel

On estime que pour un militaire, l’impact est de 2,5, famille comprise (cf rapport du CES).

Au total, la baisse de population peut donc être évaluée à 14 000 personnes !

D’autres impacts, encore plus considérables, du départ des armées

La mauvaise préparation des restructurations annoncées est telle que l’on ne dispose pas encore d’un chiffrage précis de leurs conséquences. On ne peut que se livrer à des évaluations indicatives.

Impact économique

Selon le rapport du CES de Lorraine du 20 juin 2008, les retombées économiques d’un régiment de 1000 hommes s’élèveraient à 30 millions d’euros !
Sur cette base là, le manque à gagner pour l’économie locale serait donc de 167 millions d’euros ; l’impact sur le PIB de la Lorraine tournerait autour de 6%.

Les entreprises sous-traitantes, les fournisseurs, les commerces, l’artisanat, l’hôtellerie et la restauration sont tous plus ou moins menacés par le départ de nos troupes.

Impact sur l’emploi

Il est très difficile, à ce stade, de l’évaluer avec précision.

On peut seulement craindre que quelques milliers d’emplois soient concernés ; le coefficient peut aller de 1 à 3 emplois induits pour un emploi direct disparu.

Impact fiscal

Les services de la mairie de Metz sont en train d’évaluer les conséquences fiscales.

Les communes vont perdre une partie de la taxe d’habitation et autres taxes sur les ménages à proportion des pertes de population ; idem pour les dotations de l’Etat qui sont calculées en fonction de la population.

Une première simulation est présentée dans des fichiers PDF (liens ci-dessous). Pour la seule année 2011, le premier impact fiscal pourrait représenter environ 4,5 points de taxe d’habitation, sans compter la DGF.

La CA2M va perdre une partie de sa taxe professionnelle en raison des conséquences économiques.

Autres impacts

On doit penser aussi aux autres impacts encore très difficiles à mesurer :

Thèmes