55 citoyens au travail !

12 mars 2009

Troisième volet de la démocratie participative après les Comités de Quartier et le Conseil Municipal des Enfants, le Conseil Economique et Social Local a vu le jour le 30 janvier dernier à l'Hôtel de Ville.

Photo du Conseil Economique et Social LocalPlacé en droite ligne des aspirations de la nouvelle municipalité, le Conseil Economique et Social Local (CESL) est avant tout un organe consultatif et un espace de concertation. Il représente le corps social de la ville en rassemblant des citoyens engagés dans la vie de la cité (militants syndicaux, membres d'associations, chefs d'entreprises) ou des représentants mandatés des catégories socioprofessionnelles.
« Cette mixité de la représentation permet ainsi de bénéficier des compétences de chacun des membres pour mener des réflexions sur les grands enjeux communaux », souligne Patricia Sallusti, Adjointe au Maire, chargée de la Citoyenneté et de la Démocratie Participative. « En disposant de plus de recul que les élus municipaux, ces citoyens participent à l'ouverture de l'action municipale sur des réalités propices au développement harmonieux de notre ville. Ils favoriseront ainsi une approche à moyen et long terme des problématiques culturelles, sociales et environnementales ». L'appel à candidature lancé en octobre dernier a rencontré un franc succès, puisque près de 200 demandes ont été enregistrées pour la constitution finale d'un conseil de 55 membres, équivalent à celui du conseil municipal. Ces citoyens experts, sous la conduite d'Eliane Berton, animatricedu CESL, disposeront d'une année pour construire le dispositif participatif. Ils apporteront les ajustements éventuels et désigneront en leur sein un ou une présidente.

3 questions à Eliane Berton, Animatrice du CESL

Photo d'Eliane Berton, Animatrice du Conseil Economique et Social LocalPourquoi avoir accepté l'animation du CESL ?
Retraitée depuis septembre 2008, je souhaitais continuer à exercer une activité proche de celle que j'occupais précédemment en tant que proviseur du Lycée Georges de la Tour. Ayant pour habitude d'élaborer des projets collectifs et appréciant travailler avec des personnalités différentes, j'ai eu envie de relever ce challenge qu'est l'animation du CESL.

Quel sera votre rôle au sein de cette assemblée ?
Je vais proposer des techniques de travail et faire fonctionner un groupe de 55 personnes. Je serai là pour les accompagner dans leurs choix de problématiques, mais aussi pour réaliser ensemble les synthèses des mises en oeuvre qui seront présentées aux conseils municipaux et durant les plénières.

Quels seront les objectifs des prochaines réunions ?
Nous avons du pain sur la planche ! Nous allons fixer les méthodes de travail et les modalités de fonctionnement par le règlement intérieur et commencer à aborder les futurs thèmes en faisant un premier débat d'idées. Il faudra bien évidemment hiérarchiser ces sujets par priorité et envisager des commissions qui traiteront telle ou telle problématique. Nous pensons traiter deux à quatre thèmes par an, avec des problématiques différentes. A chaque fin de thème, nos conclusions seront exposées en plénières publiques. Nous rendrons également un rapport d'activité au Conseil Municipal au moins une fois par an qui sera mis en ligne sur le site Internet de la ville.

Thèmes