La propreté en ordre de marche

03 novembre 2009

Illustration de l'evenement Campagne propreté novembre 2009
Illustration de l'evenement Campagne propreté novembre 2009Illustration de l'evenement Campagne propreté novembre 2009Illustration de l'evenement Campagne propreté novembre 2009
Illustration de l'evenement Campagne propreté novembre 2009Illustration de l'evenement Campagne propreté novembre 2009

Après « Imagine une ville propre », Metz a choisi de hausser le ton face aux propriétaires de chien qui ne remplissent pas l’obligation qui leur est faite de ramasser les déjections de leur animal.
« 35 euros » donne la couleur en affichant de manière explicite le tarif qui sera réclamé aux contrevenants.

Dès le 4 novembre, le visuel sera décliné sur l’ensemble du réseau d’affichage municipal : 60 Mupi Senior et 35 Sucettes Decaux.

« A travers cette nouvelle campagne, nous avons choisi d’interpeller directement les propriétaires d’animaux et de marquer les esprits de manière directe », déclare Marielle Olesinski, adjointe aux Espaces verts et à la Propreté urbaine. Et de rappeler qu’il en va du civisme de chacun pour préserver la qualité de l’espace public et par extension les termes de l’arrêté Municipal n° P2003/012 du 12 juin 2003 qui précise «l’obligation du ramassage des déjections canines sur tous les espaces publics que sont les voies, les trottoirs, les promenades, les parcs, et les jardins ».

Afin d’accompagner les propriétaires canins à respecter cet arrêté, des canipoches sont disponibles gratuitement à l’Hôtel de Ville et dans les Mairies de Quartier. Une trentaine de distributeurs sont également placés aux abords des parcs et places publiques.

affiche de la campagneUne campagne incisive contre les déjections canines vient d’être lancée par la Ville de Metz pour inciter les maîtres d’animaux à faire place nette après leur passage. Avis aux contrevenants, il vous en coûtera 35 euros.

Véhicules électriques

4 nouveaux engins de nettoyage dont deux aspirateurs industriels électriques à main ainsi qu’ une petite balayeuse dédiée à la rue Gambetta et une mini-balayeuse vont venir compléter le parc existant. Des véhicules électriques, non polluants, silencieux qui permettent
d’accéder à des zones peu accessibles... Au total, ce sont pas moins de 40 engins qui entrent en action chaque jour pour assurer le nettoyage des voies publiques. Un véritable arsenal qui a été montré pour la première fois au public dans son ensemble, mardi 3 novembre sur la place d’Armes. « Les engins ont été alignés devant l’ Hôtel de Ville pour marquer le lancement de cette nouvelle campagne de propreté ».

affiche de la campagneL’occasion de saluer la centaine de personnels qui est à pied d’ oeuvre au quotidien pour assurer la propreté de la ville et de pointer du doigt les points noirs auxquels les équipes sont trop souvent confrontées, à savoir le dépôt sauvage des ordures ménagères. Autant de comportements qui sont passés au crible par les agents de la Police Municipale qui ne manqueront pas de dresser les PV correspondants aux infractions constatées.

Quelques chiffres

900 kg de déjections canines sont ramassés chaque jour sur les trottoirs, les rues, les allées et les pelouses des parcs et des promenades.

110, c’est le nombre de distributeurs de sacs pour déjections canines installés dans les quartiers messins.

10088 sacs d’ordures ménagères ont été ramassés en dehors des heures de dépôt depuis janvier 2009.



Thèmes