Programme d'intérêt général « habitat dégradé » bilan intermédiaire

30 mars 2010

Photo d'exemple de réhabilitation - avant
Photo d'exemple de réhabilitation - avantPhoto d'exemple de réhabilitation - après

Une étude réalisée par l'AGURAM en 2007 a évalué l'existence d'un parc de 1650 logements privés potentiellement indignes sur Metz ; principalement concentrés dans les quartiers anciens et centraux de la Ville : Outre-Seille, Sablon-Ouest, Saint-Vincent.

Dans le cadre d'une volonté politique de lutte contre la vacance et l'habitat indigne la Ville de Metz développe un Programme d'Intérêt Général (PIG) Habitat Dégradé.

Il y a un an, le 25 mars 2009, la Ville signait avec ses partenaires : l'Etat, l'ANAH, Metz Métropole, le Conseil Général, la CAF de la Moselle et ARELOR un protocole d'intervention pour la mise en oeuvre de ce dispositif.

Il s'agit de traiter 250 logements dégradés en 3 ans dont environ 50 relevant de l'insalubrité ou du péril.

Ce dispositif contribue à maintenir un parc de logements privés à vocation sociale en privilégiant une politique d'amélioration de la qualité de ces logements, augmenter le parc accessible en priorisant le conventionnement qui ouvre droit aux aides au logement.

Cette mission est confiée au Centre d'Amélioration du Logement de la Moselle.

Isabelle Kaucic, adjointe au maire chargée du logement et de la politique de la ville a présenté le bilan de cette première année de fonctionnement.

Thèmes