Les Frères PRILLOT s'exposent aux archives de la ville de Metz

27 mai 2010

Porte des Allemands

Les remparts de Metz vers 1900 au travers des photos PRILLOT

Ces remparts sont les premières fortifications de Metz à succéder aux remparts romains. Construits au XIIIème siècle, ils se composent d’un mur d'enceinte de 6 km comprenant des tours et des portes.

Chaque tour est entretenue par une corporation de métiers dont elles portent encore le nom (Chandelliers, Charpentiers, Chauldronniers, Merciers, Tonneliers, etc.). La tour Camoufle, par ailleurs, construite en 1437, porte le surnom de Jacob de Castel, dit « Camoufle », un artilleur réputé du XVème siècle, cèlébre pour son adresse.

Au XVIème siècle, la citadelle de Metz vient s'intégrer aux remparts, une partie des remparts médiévaux sont ainsi remplacés.

Porte de la citadelle

Durant l’annexion allemande, entre 1901 et 1906, une grande partie des remparts, devenus inutiles, est démolie pour créer le boulevard bordant le centre-ville (actuellement boulevard André-Maginot, avenue Jean XXIII, avenue Foch et avenue Joffre) ainsi que le nouveau quartier impérial (Nouvelle Ville). C’est cette période que les photographies ,présentées dans le cadre de cette exposition, illustrent.

Les vestiges des remparts les plus importants aujourd’hui sont la porte des Allemands à l'Est au niveau du pont sur la Seille, la tour Camoufle sur l’avenue Foch et la porte Serpenoise. La tour Camoufle et rempart Serpenoise

Les Frères PRILLOT, photographes messins témoins de la vie à Metz au XIXème siàcle, illustrent l’histoire architecturale de la ville, son urbanisation, ses vieux quartiers et la vie de ses habitants. Les photographies proposées proviennent d’un album consacré à certains remparts et conservé aux Archives municipales de Metz (8Fi5).
Les notices explicatives, inspirées de Jean THIRIOT (Portes, tours et murailles de la cité de Metz, 1970), ont été réalisées avec le concours de Claude SPITZNAGEL.

L’exposition qui était au départ prévue du 11 janvier au 11 février 2010 a été, du fait de son succès, prolongée jusqu’au 1er avril. Pas moins de 1000 personnes ont participé à cette exposition, ce qui constitue un record pour un service peu connu. L’intérêt de cette présentation des photographies est de connaître le Metz d’il y a 100 ans. Cette exposition est accessible à tous, enfants comme adultes. Le but est de faire découvrir les fonds d’archives d’une part, et l’établissement d’autre part qui a pour mission essentielle la conservation du patrimoine écrit.

Retrouvez l'ensemble de l'exposition dans notre galerie

La page des Archives Municipales

Thèmes