Metz sensibilise à la conduite d'engins motorisés à deux roues

24 juin 2010

Dans la continuité de sa politique de sensibilisation à la conduite d'engins motorisés à deux roues, initiée en 2009 auprès des lycéens de Robert Schuman et Louis Vincent, la Municipalité a souhaité réitérer ces actions de prévention, en s'attachant particulièrement cette année aux collégiens sujets au passage du Brevet de Sécurité Routière.

Ainsi, des opérations de sensibilisations se sont déroulées au mois de mai, au Collège de Magny et au Collège Robert Schuman, en partenariat avec les services de l'Inspection d'Académie, de l'Association la Sécurité Routière, de la Justice, des polices nationale et municipale. Ces dernières ont assuré conjointement la présentation et la démonstration de radars mobiles ainsi que des équipements nécessaires aux différents contrôles préventifs sur les engins à deux roues. Les différentes règles à respecter afin d'éviter la mise en danger de soi et d'autrui ont largement été rappelées.
Dans la même perspective, cette action de sensibilisation a été portée au travers du milieu associatif, représenté par le Comité de Gestion des Centres sociaux de Metz-Borny et effectuée en espace libre sur le parking Bridoux ; plus de 120 adolescents messins ont participé à ces démonstrations.

Ce programme d'actions va être complété par une large diffusion d'une bande dessinée intitulée "J'écoute mon scoot", écrite par des collégiens scolarisés aux établissements Paul Verlaine de Magny, Paul Valéry de Borny et Jean Rostand de Devant les Ponts, aidés par des dessinateurs reconnus de la Ville de Metz, Marine PELLARIN et François BILLAULT, Thomas DIZIER, Aurélien DURY, Guillaume HANN, Régis HECTOR, Marek JANKOWSKI, Pierre SCHUSTER, Charlie ZANELLO.

Après avoir souligné l'importance de l'action préventive, la Ville de Metz s'est engagée à mener suite à cette étape, en étroite collaboration avec les services compétents (police et justice), une action répressive à l'encontre de tout contrevenant qui utiliserait sur la voie publique des engins motorisés non homologués. Ce type d'infraction caractérisé, compte tenu de la législation en vigueur, est susceptible d'entraîner des poursuites pouvant aller jusqu'à la confiscation du bien. A ce jour, la Municipalité dispose des moyens nécessaires de lutte contre ce genre d'incivilité récurrente par la mise en place d'un local de stockage sécurisé au sein de la fourrière municipale, l'établissement d'une convention de coordination entre les deux polices ainsi qu'un titre permanent de saisie rendant par conséquent le dispositif opérationnel.

Thèmes