Metz porte drapeau pour la défense de l'Envie d'Agir en France

27 octobre 2010

Envie d'agir, premier programme national de soutien à l'initiative et à l'esprit d'entreprendre des jeunes de 11 à 30 ans, est menacé de suppression par le ministre de la Jeunesse dans le projet de loi de finances 2011. Depuis 1987, 26 400 projets ont été aidés et 80 000 jeunes sont entrés dans la vie active grâce à ce coup de pouce et aux conseils de ce programme unique. Des milliers d'emplois ont été créés par les jeunes lauréats.

Dernière ligne droite de la mobilisation pour sauver « Envie d'Agir », un rassemblement et une conférence de presse seront organisés le mercredi 3 novembre à partir de 12h00, aux abords de l'Assemblée nationale, deux jours avant le vote du budget du Ministère de la Jeunesse prévu le 5 novembre. Thomas Scuderi, adjoint au maire de Metz délégué à la Jeunesse, premier à divulguer l'information de la suppression du dispositif, participera à ce rassemblement auquel il a convié tous les parlementaires lorrains. Cette rencontre festive et démonstrative sera l'occasion pour tous les amis d'Envie d'agir de témoigner avec leurs mots, leurs talents, et d'apporter leur soutien au programme ! En parallèle, Thomas Scuderi interviendra au cours de la conférence de presse qui se tiendra à l'Assemblée nationale avec la participation de politiques de tous bords et de personnalités; à ses côtés notamment, la députée de Moselle, Marie-Jo Zimmermann.

A ce jour, plusieurs parlementaires de gauche comme de droite se sont déjà mobilisés en interpellant le gouvernement. Près de 500 lauréats et partenaires d'Envie d'Agir ont quant à eux signé une pétition, témoignant de la vraie dynamique créée autour de la défense d'une politique jeunesse qui tienne ses promesses. Le groupe Facebook « Sauvons Envie d'agir » réunit près de 2 400 membres et de très nombreux témoignages, principalement de jeunes, qui appellent au maintien du programme.

Thèmes