Grands projets urbains : Modifications importantes du paysage dans certains quartiers

31 janvier 2011

De profondes modifications sont à attendre à partir du 31 janvier dans plusieurs secteurs de la ville. En effet, les grands projets urbains, que sont l'aménagement de l'avenue de la Seille, la nouvelle place Mazelle et la mise en place de METTIS, vont nécessiter d'inévitables abattages d'arbres qui auront des conséquences sur le paysage de certaines rues et notre perception de celles-ci. Ce nouvel aspect des rues sera toutefois temporaire, puisque de jeunes arbres seront replantés dans un an.

A partir de lundi prochain et d'ici le printemps 2012, en dehors des périodes de nidification des oiseaux, près de 850 arbres seront abattus. En contrepartie, dès le printemps 2012 et jusqu'en 2013, Metz Métropole et la Ville de Metz prévoient d'importantes campagnes de plantations, avec plus de 1 200 arbres installés et un choix d'essences particulièrement résistantes au contexte urbain. Des chiffres à mettre en perspective avec les 50 000 arbres qui agrémentent déjà parcs et alignements dans la ville (ce chiffre n'intégrant pas les arbres des « massifs forestiers » périphériques de Queuleu, Bellecroix, Magny et la Grange au Bois).

Le patrimoine arboré de la ville sera finalement renforcé par ces projets urbains. Le bilan pour les arbres est positif à moyen terme, tant par la quantité que par la grande qualité des plantations prévues. Toutefois, les personnes qui habitent et fréquentent l'agglomération vont devoir s'habituer au nouveau paysage de certains secteurs, et une période d'adaptation sera inévitable et nécessaire face à ces changements parfois impressionnants.

Premiers secteurs impactés : le boulevard Maginot, les places Mazelle, Camille Hocquard et l'avenue de l'Amphithéâtre, concernés par trois projets urbains d'envergure. Dès le printemps 2012, une campagne de plantation viendra renforcer et enrichir le « capital végétal » dans cette partie de la ville. Focus sur ces projets qui font évoluer le paysage urbain.

Nouvelle Place Mazelle - Promenade Haute de la Seille

Le projet d'aménagement de la place Mazelle, et de ses abords, porté par la Ville de Metz, a pour objet la requalification urbaine et paysagère du secteur sud et est du quartier Outre-Seille, du Boulevard Maginot à la Place Mazelle. L'ancienne « place », qui était un parking entouré de voies de circulation, ainsi que la rive est du Boulevard Maginot, vont devenir des espaces publics agréables destinés aux habitants du quartier Outre-Seille et à tous les messins.

Une gestion du cycle de vie des arbres programmée de longue date

Les arbres qui bordent la chaussée est du Boulevard Maginot et le sud de la rue Haute-Seille sont majoritairement en mauvais état sanitaire et potentiellement dangereux. Leur renouvellement était programmé depuis plusieurs années, dans le cadre de la gestion du patrimoine arboré. L'aménagement de la promenade le long de la Seille et de la Place Mazelle est l'occasion de mener à bien ce renouvellement, tout en l'adaptant aux nécessités du projet.

De ce fait, ainsi que pour permettre le réaménagement des voies de circulation nécessaire à la création de la nouvelle place Mazelle, 50 arbres seront abattus dans la semaine du 31 janvier. Les abattages s'effectuent après information du Comité de Quartier et avis aux riverains, avec 2 500 plaquettes distribuées. Afin de minimiser l'impact sur la biodiversité, les abattages s'effectuent hors des périodes de nidification des oiseaux. Les conditions habituelles de stationnement seront fortement perturbées le long du boulevard Maginot (coté Seille), pendant la durée des abattages, puis durant les travaux de déplacement de plusieurs réseaux, qui suivront immédiatement et devraient durer jusqu'à fin mars.

Une nouvelle place plantée d'arbres et un gain d'espace pour le quartier et les déplacements doux

Dès le printemps 2012, le projet d'aménagement de la Place Mazelle prévoit l'implantation de 130 arbres. Chênes, frênes rouges, érables, platanes et gleditsia, prendront racine place Mazelle, aux abords immédiats et le long de la Seille. Le corridor écologique de la rivière sera maintenu et conforté par ces plantations.

Côté Boulevard Maginot, la suppression de l'alignement d'arbres sera suivie de la réduction du boulevard de 3 à 2 voies dans le sens Mazelle - Porte des Allemands. Cette réduction de chaussée libèrera de l'espace, permettant l'installation d'un nouvel alignement d'arbres, de nouveaux réseaux souterrains (eau potable, électricité, télécom), d'une contre-allée bordée de stationnements longitudinaux, d'une piste cyclable double sens et d'une large promenade en surplomb de la Seille. Cette dernière est destinée aux habitants et aux nombreux promeneurs qui pourront désormais rejoindre le Parc de la Seille ou la Porte des Allemands dans un environnement de qualité.

Aménagement de l'Avenue de la Seille

Une infrastructure majeure à l'échelle de l'agglomération

La création de la partie Nord de l'avenue de la Seille consiste en l'aménagement d'une voie nouvelle depuis la rue Lothaire en passant par l'avenue Louis Le Débonnaire, l'avenue de l'Amphithéâtre, la place Camille Hocquard et la rue des Frères Lacretelle, pour longer l'hôpital Legouest jusqu'au carrefour du Pont Rouge, où elle rejoindra la Voie Rapide Est.

Ce tronçon fait partie des équipements publics de la ZAC de l'Amphithéâtre, dont l'aménagement a fait l'objet d'une convention publique d'aménagement. C'est pourquoi la réalisation en a été confiée à la SAREMM (Société d'Aménagement et de Restauration de Metz Métropole).
Ce projet a fait l'objet en 2010 d'une concertation préalable puis d'une enquête publique, marquant ainsi l'intérêt général de l'opération.

Au sud de la Place Camille Hocquard, le passage de METTIS, entre l'Avenue de l'Amphithéâtre et l'Avenue de Plantières, se fera grâce à la création d'un nouveau Pont sur la Seille, réservé au TCSP et aux déplacements doux. Cette infrastructure se réalisera d'ici 2013, sous la maîtrise d'ouvrage de Metz Métropole.

La régénération du patrimoine vert du quartier

Ces nouveaux aménagements urbains obligent à remettre en question l'implantation de certains arbres, sur la Place Camille Hocquard, l'Avenue de l'Amphithéâtre et le parvis des Arènes.

L'abattage de 50 arbres à partir du 7 février prochain, sur une semaine, sera compensé par de nouvelles plantations dans les espaces publics et la création de nouveaux espaces végétalisés, en vue d'assurer le renouvellement du patrimoine végétal, pour l'avenir du quartier. Cet acte complétera et renouvellera le capital végétal du quartier de l'Amphithéâtre, avec 40 nouveaux arbres plantés, 12 arbres transplantés et 60 arbres conservés.

METTIS

Le projet METTIS permettra aussi de découvrir ou de redécouvrir, tout au long de son tracé, notre patrimoine vert : cette véritable « onde verte », reliera et valorisera chaque quartier traversé. Une longue lecture préalable de la ville a ainsi permis de mettre en valeur la personnalité « verte » de chacun des quartiers que METTIS traversera. On y a pris en compte à la fois la variété des essences d'arbres, leur densité et leur interaction avec l'espace urbain. Comme pour un film, le futur parcours des lignes A et B a ainsi été décliné en séquences, aux ambiances bien spécifiques :

Pour valoriser chacune de ces parties, on jouera volontiers sur les essences d'arbres, par exemple : plus champêtres en entrée d'agglomération, plus urbaines en cœur de ville.

Ainsi, METTIS prévoit plus d'arbres plantés que supprimés, avec l'implantation de 900 sujets le long de son parcours. Afin de permettre la mise en place de l'équipement, une première vague d'abattage démarrera courant février 2011, pour se terminer avant fin mars, début de la période de nidification des oiseaux.

Une communication de proximité, à l'attention des riverains, précisera l'objectif du projet et le statut de chaque arbre (supprimé, conservé ou planté). Des médiateurs seront présents sur place pour répondre aux questions des habitants.

Un patrimoine végétal finalement renforcé, pour longtemps

Ces projets urbains offrent la possibilité de planter de nouveaux sujets en diversifiant les essences. Cette nouvelle biodiversité végétale est une réponse efficace et durable aux problèmes liés aux maladies des arbres d'alignements sur les avenues. Cette diversité permettra de favoriser une meilleure viabilité des alignements et d'assurer par conséquent une certaine stabilité écologique.

C'est aussi l'occasion de proposer de nouvelles pratiques de plantations plus respectueuses du développement de l'arbre en ville. L'objectif étant de maximiser une croissance saine des arbres avec moins de contraintes liées à l'environnement difficile que constitue le milieu urbain pour les végétaux.

Le patrimoine arboré de la ville se trouve donc géré dans la durée. Pour l'arbre dans la ville, le bilan est positif à moyen et long terme. Cependant, cet état de fait n'évitera pas aux habitants de l'agglomération une nécessaire période d'adaptation au nouveau paysage de certains quartiers. La Ville de Metz et Metz Métropole remercient tous leurs administrés pour leur compréhension.

Thèmes