Retour sur le Printemps des Citoyens 2011

7 juin 2011

La Journée des Assises de la Citoyenneté en détail

Lors de la première édition des Assises de la Citoyenneté, « La démocratie participative ça existe ! », près de 300 citoyens ont participé aux différents ateliers et à la table ronde. Cette année « La démocratie participative, ici et ailleurs » nous a amené à confronter les expériences d’autres villes et la nôtre pour s’enrichir et progresser.

Le matin, 4 ateliers se sont déroulés, s’organisant autour de la présentation de 2 ou 3 expériences de villes, d’une intervention d’expert et du débat avec la salle.

Retrouvez le film d'introduction du Maire !

Atelier 1 : « La Démocratie Locale à l’ère d’Internet, quelles réalités ? Quelles perspectives pour l’E-Démocratie ? Renforcement, complémentarité aux instances classiques de la démocratie participative ou nouvelle forme d’engagement ? »

Photo de l'atelier 1 - « La Démocratie Locale à l’ère d’Internet, quelles réalités ? Quelles perspectives pour l’E-Démocratie ? Renforcement, complémentarité aux instances classiques de la démocratie participative ou nouvelle forme d’engagement ? »
Photo de l'atelier 1 - « La Démocratie Locale à l’ère d’Internet, quelles réalités ? Quelles perspectives pour l’E-Démocratie ? Renforcement, complémentarité aux instances classiques de la démocratie participative ou nouvelle forme d’engagement ? »

Aujourd’hui, le dispositif participatif messin utilise encore peu les technologies numériques pour animer la démocratie locale. Les « Dialogues Citoyens » et la mise en ligne des dates de réunions et comptes-rendus des instances participatives sont les premiers éléments d’une e-démocratie naissante. Comment s’appuyer sur la forte appropriation des technologies numériques par les citoyens pour animer la parole citoyenne ? Comment utiliser ces technologies de la communication pour animer la démocratie locale ? Cela permettrait-il une meilleure prise en compte de la parole de certains citoyens (jeunes, actifs...) ? L’e-démocratie est-elle un moyen de donner un nouvel élan aux instances participatives ? Quels sont les enjeux, les limites ?

Animatrice : Mme Gaëlle TODESCHINI, Directrice de la MJC de Metz-Borny
Experte : Mme Stéphanie WOJCIK, Maître de conférence en sciences de l’Information et de la Communication - Responsable Pédagogique du Master 1 « Communication politique et publique en France et en Europe » - Département de communication politique et publique - Université Paris-est Créteil
Villes Témoins : Caen, M. Blanchetier, Adjoint au Maire en charge de la Démocratie Participative - Vandoeuvre lès Nancy, Mlle Anaïs ALIX, assistante service Démocratie Participative - Nancy, M. Simon HOELTGEN, chargé de mission - Thionville, Philippe NOLLER, Conseiller Municipal Délégué à la petite enfance et au Conseil Municipal des Enfants.

L’atelier 1 en intégralité :


Atelier 2 : « Une charte de la participation, à quoi ça sert ? Sécurise-t-elle le débat public ? »

Photo de l'atelier 2 - « Une charte de la participation, à quoi ça sert ? Sécurise-t-elle le débat public ? »
Photo de l'atelier 2 - « Une charte de la participation, à quoi ça sert ? Sécurise-t-elle le débat public ? »

Si la volonté politique est bien de mettre le citoyen usager au cœur de la cité ne faut-il pas en définir le cadre et les objectifs ? Le rôle d’une charte de la participation n’est-il pas de pouvoir préciser le cadre de la démocratie participative d’une ville et ouvrir ainsi la possibilité pour les citoyens de co-construire avec les élus les politiques publiques ? Ne faut-il pas définir comment et sur quoi émettre des avis et des préconisations pour être plus efficaces ? Les élus ne doivent-ils pas rendre compte de la manière dont ils ont intégré dans leur prise de décision les avis des habitants pour être crédibles ? Est-ce que cela donne les moyens à tous les acteurs d’être plus actifs ?
Au-delà de la sécurisation du débat public, le temps de son élaboration n’est-il pas celui du processus fondateur ? Gage de réussite de la politique à mettre en œuvre ?

Animateur : M. Jean-Louis VUILLAUME, Consultant au GIP formation tout au long de la vie. Nancy
Expert : M. Gilles PRADEAU, Administrateur à l'ADELS et membre de la Commission parisienne du débat public
Villes Témoins : Grenoble, Mme Laure MASSON, Ajointe au Maire à la Démocratie Locale, M. GROUAZEL, Chef de service - Thionville, M. Gérard FEIREISEN, Conseiller Délégué

L’atelier 2 en intégralité :


Atelier 3 : « Quelle place aujourd’hui pour les associations dans le processus de démocratie participative ? »

Photo de l'atelier 3 - « Quelle place aujourd’hui pour les associations dans le processus de démocratie participative ? »
Photo de l'atelier 3 - « Quelle place aujourd’hui pour les associations dans le processus de démocratie participative ? »

Le mouvement associatif est un véritable partenaire dans l’élaboration et la mise en œuvre des dynamiques locales et de la vie démocratique.

Il contribue pour une bonne part au succès des actions déployées. Les militants associatifs bénévoles s’investissent au quotidien dans l’animation de la ville. Ainsi, les associations présentes dans un quartier peuvent être membres des Comités de Quartier. Mais le rôle de leur représentant est-il identique à celui d’un habitant ? La distinction est-elle bien claire entre un projet associatif et un projet de Comité de Quartier ? Comment valoriser l’engagement bénévole associatif et la connaissance des populations au travers des Comités de Quartier ? Autant de questions qui seront abordées dans cet atelier.

Animateur : M. Gilbert GRANDJEAN, Consultant
Expert : M. Maurice BLANC, Chercheur en centre de recherches et d’études en sciences sociales
Villes Témoins : Strasbourg, M. Robert HERRMANN, 1er Adjoint au Maire à la démocratie participative et aux ressources Humaines, M. Luc SCHEEK, Chef de Service Démocratie Locale - Vandoeuvre les Nancy, M. DONATI, Adjoint au Maire en charge de la Démocratie Participative - Rouen, Mme DUFRESNE, service - Thionville, M. COMBE, Adjoint au Maire

L’atelier 3 en intégralité :


Atelier 4 : « Le rôle des agents territoriaux dans les dispositifs de démocratie participative : Interface, écran ou médiateur ? »

Photo de l'atelier 4 - « Le rôle des agents territoriaux dans les dispositifs de démocratie participative : Interface, écran ou médiateur ? »
Photo de l'atelier 4 - « Le rôle des agents territoriaux dans les dispositifs de démocratie participative : Interface, écran ou médiateur ? »

La municipalité a fait le choix fort que les élus ne soient pas membres des différentes instances de démocratie participative. Des animateurs professionnels, agents de la ville, sont présents aux réunions pour co-animer et assurer le relais des discussions auprès de la municipalité, dans une logique de projets co-construits, notamment avec les services techniques dans un premier temps. Quelles sont les relations effectives et les relations possibles entre les agents municipaux et les habitants/associatifs?
Quels doivent être l’attitude et le positionnement des agents ? A quel moment faire intervenir les élus ?

Expert et Animateur : M. François HANNOYER, Directeur de l’ADELS
Villes Témoins : Forbach, M. JL ROSELLI, Chef du Service Démocratie Participative - Lyon, Mme Marie-Hélène NOUGAREDE, Chargée de mission Démocratie Participative - Thionville, M. JL CHEVALIER, Service - Vandoeuvre les Nancy, Mme Sophie HUBERT, chargée de mission Démocratie Participative - Saint-Priest, Mme ASSELIN, chargée de mission Démocratie Locale

L’atelier 4 en intégralité :


Lâcher de ballons

Un lâcher de ballons avec des messages préparés par le Conseil Municipal des Enfants a eu lieu en début d’après-midi sur la place d’Armes ainsi qu’un porteur de paroles, dans le cadre des animations « Graines de Citoyens » mises en œuvre par la MJC de Borny, sur le thème : « Qui vous représente le mieux ? ».

Les 10 messages du lâcher de ballons

Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages

Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages Visuel de l'un des dix messages


Table Ronde : « Qui représente qui ? Les crises de la représentativité »

Photo de la table Ronde « Qui représente qui ? »
Photo de la table Ronde « Qui représente qui ? »Photo de la table Ronde « Qui représente qui ? »Photo de la table Ronde « Qui représente qui ? »

La table ronde a débuté par une intervention de Patricia Sallusti, faisant la synthèse des ateliers du matin.

Retrouvez la synthèse des ateliers du matin :

Télécharger en mp3

Retrouvez le micro-trottoir réalisé par le Conseil Municipal des Enfants avec l’assolatelier !

La montée de l’abstentionnisme et le développement de votes de protestation ne montrent-ils pas que les citoyens ne se reconnaissent plus dans leurs élus ou leurs discours ?
Ce phénomène est-il différent au niveau de la représentation syndicale ou pour une association de parents d’élèves ? S’agit-il d’une crise de confiance dans l’autre et d’un symptôme de l’individualisme grandissant dans notre société ?
Cette réalité a-t-elle une conséquence sur la nature de l’engagement de chacun, militant politique, syndical ou associatif, bénévole ou élu ? Cette table ronde sera ouverte largement au débat avec la salle pour échanger sur cette question de fond pour le fonctionnement d’une cité.

Animateur : M. Olivier PIA
Expert : M. Serge DEPAQUIT, Vice-président de l’ADELS
Participants : Robert HERRMANN, 1er Adjoint au Maire de la ville de Strasbourg, , Pierre JULLIEN, Président de la ligue de l’enseignement, Charles ROEDERER, 2de la ligue des Droits de l’Homme (section de Metz), Raymond BAYER, CGT, Alain GATTI, Secrétaire Général Lorraine de la CFDT.
Avec les interventions de Dominique GROS, Maire de Metz et Patricia SALLUSTI, Adjointe au Maire en charge de la Citoyenneté, de la Démocratie Participative, des Mairies de Quartiers et du Conseil Economique et Social Local.

La table ronde en intégralité :

Bouton précédentPrécédent - SuivantBouton suivant

Thèmes