Les hussards s'installent à Metz

24 juin 2011

Afin de marquer l'arrivée du 3ème régiment de hussards à Metz dans le cadre du redéploiement de la brigade Franco-allemande, la place de la République a accueillie une grande cérémonie.

Durant toute l'après-midi, les messins ont eu la possibilité de voir de près les blindés et d'échanger avec les militaires allemands et français présents. VBL, AMX 10 RCR, VAB, Fenneck, Fuchs, .. les véhicules français et allemands ont redonné le temps d'un après-midi un air martial à cette place désormais ouverte aux messins, accueillant de très nombreux évènements tout au long de l'année.

La cérémonie de prise d'armes binationnale, devant les autorités de l'état et le Maire de Metz, Dominique Gros, s'est poursuivie par une présentation historique du régiment des hussards, de ses origines à nos jours.

Les Hussards

Le 3ème RH est le régiment blindé roue-canon de la Brigade Franco-allemande. Habitué à travailler dans un contexte binational, il a acquis un solide expérience interalliée sur de nombreux fronts, en coopération avec les forces de l'OTAN.

Fondé en 1764 par le comte Valentin Ladislas Esterhazy, il sera présent durant toutes les grandes campagne napoléonniennes, mais également durant les deux guerres mondiales, participant à la libération de la France en 1945.

Il intègre en 1989 la brigade franco-allemande, fruit de la décision du président François Mitterrand et du chancelier Helmut Kohl en novembre 1987. Stationné depuis 1996 à Immendingen, il s'agit de soldats présents sur le champs de bataille dans des missions d'infiltration, de reconnaissance, devant allier force et rapidité. Le vaste espace de la caserne Seré de Rivières et le nord de l'île Chambière servira donc de terrain d'entrainement idéal à ces hommes, parmi les plus exposés au cours des opérations actuellement menées par la France et ses partenaires à travers le globe.

Quelques chiffres

6 escadrons, plus de 800 hommes, des officiers aux personnels civils

182 véhicules armés dont 24 chars AMX 10 RCR et 67 VBL

Metz et l'Armée

A la suite des restructurations militaires envisagées au niveau national dès 2008, le départ de la plupart des unités présentes à Metz et son agglomération s'avèrait inéluctable. La base aérienne 128 de Metz-Frescaty, le 1er régiment médical, le 2ème régiment du Génie, ... des milliers de personnes quittaient une cité longtemps marquée par l'histoire militaire de la France.

Suite aux efforts des élus et du Maire de Metz, Dominique Gros, le Président de la République Nicolas Sarkozy avait annoncé le 15 octobre 2009, à Metz, la venue d'un régiment, sans pour autant confirmer la brigade franco-allemande.

A noter que Dominique Gros se trouve à titre personnel tout particulièrement lié à ce régiment dont son père a fait partie.

L'intervention du Président de la République, le 15 octobre 2009

La réaction du Maire de Metz, Dominique Gros

A consulter

Présentation du régiment (site officiel)

 

Thèmes