AccueilActualité > 2011 > Travaux sur le Moyen Pont

Grand projet pour Moyen Pont

18 novembre 2011, Mis à jour le 27 juillet 2012

Perspective du Moyen Pont

Pour permettre le passage de METTIS sur le Moyen Pont, des travaux d’élargissement, de renforcement et d’aménagement sont nécessaires. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le Moyen Pont bénéficie d’opérations de restructuration.

Un pont souvent modifié

Photo du Moyen Pont en constructionConstruit à la fin du XIIIème siècle, le Moyen Pont a fait l’objet de nombreux remaniements. À l’origine, l’ouvrage comprenait cinq arches en maçonnerie. En 1861, il succombe à la vague romantique qui le reconstruit presque entièrement, le parant des façades actuelles imitant le style médiéval. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, il est bombardé et quatre des trois arches de la rive gauche sont démolies. L’ouvrage est finalement reconstruit vers 1950 en béton armé.

Plus de 700 ans après sa construction, il n’a gardé finalement qu’une seule arche d’origine, ce qui explique qu’il ne soit pas classé aux Monuments Historiques. Pour autant, et bien que le dessin actuel du Moyen Pont ne possède pas de réelle valeur historique, le pont possède une valeur symbolique et culturelle importante pour les Messins. C’est pourquoi, lorsque le Maire a rendu visite à l’ABF (Architecte des Bâtiments de France) en 2008 pour ce projet, il a été recommandé un élargissement du pont avec reproduction à l’identique de la façade actuelle.

Un chantier complexe

Ce chantier nécessite trois types d’interventions : l’élargissement et l’aménagement du Moyen-Pont existant, le renforcement du mur de soutènement et l’installation d’une passerelle sur la rue de la Garde. La structure existante du pont sera conservée sur environ 12 mètres et sera élargie de presque 8 mètres. Le mur de la façade, véritable richesse architecturale, sera enlevé avant d’être replacé sur le côté élargi. L’étanchéité du pont sera également doublée par l’installation d’une membrane étanche au niveau des voûtes et des piliers. Point positif d’un point de vue environnemental, ce projet présente l’originalité de ne pas créer de contrainte à l’écoulement des eaux car les travaux seront entrepris depuis le pont actuel. Les impacts du chantier sur la Moselle sont complètement minimisés et en tous cas n’auront pas de conséquences sur la qualité des eaux.

Par ailleurs, afin de supporter le poids supplémentaire occasionné par le passage des véhicules METTIS, le mur de soutènement accolé à la rue de la Garde sera renforcé par des pieux en béton sous la chaussée, et des tirants en pied (barres métalliques mises sous tension assurant la stabilité de la paroi).
Enfin, le tracé METTIS rue de la Garde nécessitera un élargissement de la rue : le trottoir situé côté Moselle sera utilisé pour augmenter la largeur de la chaussée. La création d’une passerelle en encorbellement surplombant le quai permettra d’implanter une piste cyclable bidirectionnelle.

La valeur ajoutée d’un tel aménagement profite donc notamment aux piétons et cyclistes : l’élargissement permettra d’avoir de chaque côté des trottoirs élargis qui permettront leur circulation en toute sécurité. Par ailleurs, la passerelle en encorbellement le long de la rue de la Garde offrira, en plus de l’espace de circulation destiné aux vélos et aux piétons, une vue panoramique de grande qualité sur le bras de la Moselle, l’Ile du Saulcy, le bassin de canoë-kayak et le Temple-Neuf.

Pour en savoir plus

Voir la Une et l'article du Moniteur, périodique de référence sur les travaux publics, du 27 juillet 2012, qui traitent des aspects techniques et esthétiques de l'élargissement du Moyen Pont

Bouton précédentPrécédent

Thèmes