La place Camille Hocquard au croisement des projets de la Ville

22 novembre 2011

Vue du projet de la future place Camille Hocquard

Comprise dans le projet global de l’avenue de la Seille, la place Camille Hocquard sera un véritable carrefour, permettant tous les mouvements quelle que soit la provenance des usagers, qui reliera les quartiers Mazelle, Plantières Queuleu, et de l’Amphithéâtre. Cette place permettra également, telle une porte d’entrée, l’accès au parc de la Seille, au moyen d’un espace complètement ouvert, lui donnant une identité propre.

Objectif fluidité

Globalement, il s’agit de réussir à intégrer un nouvel aménagement d’envergure dans un site restreint et déjà urbanisé, de permettre tous les flux et sens de circulation, tout en conservant et en améliorant les itinéraires de déplacement doux. Le but est de révéler les fonctions essentielles existantes et à venir de ce secteur, à la fois lieu de détente et de promenade, avec son ouverture sur le parc, mais aussi lieu de services, aux fonctions commerciales, culturelles et résidentielles, avec son accès à la Z.A.C. de l’Amphithéâtre.

Stratégie végétale

La clairière urbaine que constituent la place Camille Hocquard et le parvis du parc de la Seille sera circonscrite au moyen d’une plantation dense qui cernera son périmètre. L’espace ainsi délimité débutera par une végétation maîtrisée, propre au milieu urbain, pour tendre peu à peu vers une végétation d’implantation plus naturelle et libre à l’approche du parc. Ce nouvel espace marquera réellement l’antichambre du parc et sa véritable entrée. Le parcours du transport en commun en site propre METTIS, parfaitement intégré à cette végétation, profitera pleinement de cette diversité végétale et permettra d’accompagner ses voyageurs de manière insolite et agréable.

Perspective de la place Camille Hocquard et son ouverture sur le parc de la Seille

Insertion des luminaires

Des luminaires spécifiquement étudiés pour ce projet viendront soutenir la ligne directrice du carrefour qui se prolongera sur le parvis du parc de la Seille.

Ouvrages d’art et cohérence architectural

La place Camille Hocquard sera bordée par deux nouveaux ponts. En effet, la jonction entre la place Camille Hocquard et la rue des Frères Lacretelle se fera par le biais d’un ouvrage d’art en franchissement de la Seille. Cet ouvrage sera affiné au maximum pour laisser à l’ouvrage S.N.C.F. et au pont de la Seille, tous deux en grès, leur prédominance. L’ouvrage sera encadré par un cheminement piétons-cycles au Sud et un passage de service au Nord, lesquels seront tous deux protégés par un garde-corps. Celui-ci sera en tout point identique au garde-corps projeté sur un autre ouvrage d’art, en l’occurrence un autre pont en franchissement de la Seille, exclusivement destiné à accueillir la plateforme Mettis. Les revêtements de la chaussée seront cohérents avec l’ensemble des revêtements du projet :

Vue du futur pont de l'avenue de la Seille sur la Seille

Des chantiers qui se superposent

Les travaux d’aménagement de la place Camille Hocquard ont débuté au mois d’août 2011 et devrait s’achever au mois d’août 2012. De surcroît, ce secteur sera impacté par la concrétisation de plusieurs projets concomitants, tels l’avenue de la Seille (projet qui englobe celui de la place Camille Hocquard) ou la plateforme METTIS, dont les aménagements seront en harmonie avec ceux de la place. Ces projets impliquent une multiplicité de chantiers dont voici le recensement :

Avenue de la Seille

La SAREMM, société d’aménagement et de restauration de Metz Métropole, effectue des travaux dans le cadre de la création et de l’aménagement de la future avenue de la Seille, en l’occurrence de son tronçon Nord. En fonction de l’avancement du chantier les travaux se déroulent rue du Pont Rouge et rue des Frères Lacretelle, au niveau du passage de Pantières, avenue de l’Amphithéâtre et avenue Louis le Débonnaire. L’aménagement de la voirie, dans le secteur compris entre l’avenue de l’Amphithéâtre, le Pont de la Seille et le passage de Plantières, notamment la création d’un giratoire, place Camille Hocquard, et d’un pont sur la Seille, entraîne une mise en sens unique de la circulation du passage de Plantières, de la place Mazelle vers Queuleu, à partir du lundi 1er août 2011 jusqu’à début janvier 2012. Les usagers sont orientés vers l’Avenue de l’Amphithéâtre dans le sens Queuleu vers Mazelle. La durée estimée de l’ensemble des travaux est de 17 mois, d’août 2011 à décembre 2012.

Travaux sur les réseaux « secs »

De même, et de nouveau dans le cadre de la construction de la future avenue de la Seille, la Ville de Metz effectue des travaux sur les réseaux secs (gaz, électricité, télécommunication, etc.), puis procède à l’aménagement de la voirie, rue des Frères Lacretelle. Le chantier devrait vraisemblablement se terminer à la fin de l’année 2011. Reste la pose des revêtements, béton désactivé pour les trottoirs et enrobés (matériaux réalisés avec des granulats, gravillons et sable, et du bitume) pour la voirie. La rue est maintenue à double sens de circulation, en revanche le stationnement est interdit de part et d’autre de la chaussée. Ce sont les entreprises ELRES et MULLER ASSAINISSEMENT qui opèrent sur ce chantier.

Pose de gaines municipales pour la fibre optique

D’autre part, dans le cadre des travaux préalables à l’arrivée de METTIS, la Ville de Metz effectue des opérations sur un réseau de télécommunication, en l’occurrence la pose de gaines municipales pour la fibre optique. C’est l’entreprise SOGEA qui est chargée de réaliser les travaux, situés entre le pont de la Seille et la rue des Frères Lacretelle. La chaussée est rétrécie en fonction de l’avancement du chantier. Les travaux devraient se terminer à la fin du mois de novembre 2011

Un pont pour METTIS

Toujours dans le cadre des travaux préalables à l’arrivée de METTIS, Metz Métropole, maître d’ouvrage, et BOUYGUES TP, vont procéder à la création d’un ouvrage d’art en franchissement de la Seille, en l’occurrence un pont fondé sur pieux, qui sera emprunté par le transport en commun en site propre METTIS. Ce pont assure à METTIS une voie qui lui est dédiée. Les travaux débutent à l’automne 2011 et devrait s’achever à l’été 2012.

De manière générale, la bonne conduite de ces travaux est soumise aux aléas météorologiques, techniques et logistiques, pouvant entraîner des modifications dans le phasage et le déroulement prévus des chantiers.

Thèmes