Euro 2016 : Metz retire sa candidature

29 février 2012 - mise à jour 06 mars 2012

Photo de la conférence de presse

Photo de la conférence de presseDominique GROS, Maire de Metz, s’est exprimé clairement sur les raisons qui l’ont amené à mettre un terme à la candidature de la Ville de Metz pour l’Euro 2016.

Il tient à rappeler les conditions non négociables qu’il avait fixées avant de réactiver la candidature messine, suite aux retraits successifs de Strasbourg puis Nancy :

Seule cette dernière condition est remplie aujourd’hui ; la garantie du soutien de l’Etat pour les 8 M€ n’est pas acquise et surtout le chiffrage du projet de 45M€ est largement dépassé.
Les informations recueillies jour après jour le confirment et même les dirigeants du FC Metz se disent désormais prêts à « assumer pleinement le risque financier au-delà de 50 M€» depuis la conférence de presse de vendredi 2 mars, reconnaissant implicitement que le chiffrage établi à  45 millions d’euros n’est plus d’actualité.

La Ville de Metz dispose à cet égard de chiffres précis et concordants attestant que le projet serait en réalité entre 60 et 65 millions d’euros.
Par ailleurs, d’après nos informations, même le cabinet d’architectes mandaté par le FC Metz signale que le chiffrage initial, datant de 2007, porte sur un projet bien différent de celui privilégié aujourd’hui, puisque ce dernier tient compte des exigences de l’UEFA.

Dans ces conditions, en toute lucidité, le Maire de Metz n’a d’autre choix que de mettre fin à cette démarche. Il comprend que cette décision puisse attrister les fidèles supporters du club, mais leur rappelle qu’il en va de sa responsabilité de garant des finances publiques de ne pas se lancer dans une aventure dont tous les paramètres ne sont pas établis dans la transparence la plus totale.
Dominique GROS, Maire de Metz, demeure par ailleurs évidemment disposé à évoquer les relations entre le FC Metz et la Ville, notamment la question des futurs travaux liés au stade, avec l’équipe dirigeante du club.

Thèmes