Défibrillateurs : la charte est signée

2 mars 2012

La charte partenariale signée le 1er mars dernier dans les Salons de l’Hôtel de ville

La Ville de Metz s’est engagée dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires en favorisant la mise en place de défibrillateurs. La première étape de cette politique a permis d’installer des défibrillateurs dans les bâtiments municipaux, (hôtel de ville,  mairies de quartiers, bibliothèques –médiathèques, gymnases, piscines, services municipaux, capitainerie du port, véhicules de police municipale …). Ce sont 60 défibrillateurs qui ont ainsi été mis à la disposition des citoyens, dans la limite des horaires de fonctionnement desdits bâtiments.

Toutefois, il est apparu nécessaire de compléter ce dispositif en rendant entièrement accessibles des défibrillateurs, quelle que soit l’heure où pourrait survenir un arrêt cardiaque. Ainsi  un lieu, connu de chaque citoyen, facilement accessible s’est imposé rapidement : les pharmacies.

Le Conseil régional de l’ordre des pharmaciens de Lorraine, le Syndicat départemental de Moselle des pharmaciens ont accepté d’accompagner la Ville de Metz  dans sa démarche de prévention et ont encouragé les pharmaciens messins à accepter l’implantation de défibrillateurs en façade de leur pharmacie. A ce jour 34 pharmaciens se sont associés au projet.

Le financement de cette opération s’établit à 85 000 euros, à la charge de la Ville de Metz, et concerne l’acquisition et l’installation des défibrillateurs et de leurs boitiers, le câblage électrique nécessaire au maintien en température des équipements, ainsi que la formation aux gestes qui sauvent des personnels des pharmacies.
Ces installations ont été réalisées par les services municipaux et soumises à un contrôle technique externe. Pour ce qui les concerne, les pharmacies, outre l’accord d’usage de leur façade, ont accepté de prendre en charge les frais liés aux fluides, ainsi qu’une information auprès de la population dans le cadre de leur activité.
Il est important de pouvoir sensibiliser la population au fait que ces installations sont à leur disposition en tant que de besoin, qu’elles peuvent sauver une Vie, et ne contiennent pas d’argent.

Par ailleurs, la Ville de Metz envisage dans les prochains mois de mettre en place des formations aux gestes qui sauvent dans les différents quartiers messins.

Ce projet a fait l’objet d’une charte partenariale signée le 1er  mars dernier dans les Salons de l’Hôtel de ville.

Thèmes