Vers l'accessibilité pour tous

13 mars 2012

Photo de Nathalie De Oliveira, conseillère municipale chargée des relations à l'usager et à l'accueil, Jean-Louis Lecocq, conseiller municipal délégué à la Mission Handicap et Dominique Trabucco, chef de la Mission Handicap

Photo prise lors de la présentation des résultats du baromètre APF 2011Lundi 12 mars dernier, Jean-Louis Lecocq, conseiller municipal délégué à la Mission Handicap, accompagné de Dominique Trabucco, chef de la Mission Handicap, ainsi que Nathalie De Oliveira, conseillère municipale chargée des relations à l'usager et à l'accueil, ont présenté les résultats du baromètre APF 2011. Ils en ont profité pour rappeler les aspects techniques et humains de l'amélioration de l'accessibilité.

Le baromètre APF (Association des Paralysés de France) existe depuis 2009. La notation se base sur 3 critères : un cadre de vie adapté (renseigné par les adhérents de l'APF), des équipements municipaux accessibles (avec des questions relatives aux transports) et une politique locale volontariste.

Cette année, la Ville de Metz se classe 24e sur 96 chefs-lieux avec une moyenne de 13,3/20 dont une note excellente de 18/21 en politique locale volontariste.
Metz connaît ainsi une progression régulière (58e en 2009, 39e en 2010) grâce au développement d'une action constante et volontariste depuis 2008 pour faire de cette ville une ville accessible à tous.
« Nous n'avons pas attendu l'existence du baromètre pour œuvrer pour l'accessibilité à tous et pour tous. Tout le monde est concerné : les personnes vieillissantes, celles qui ont des poussettes etc. » a déclaré M. Lecocq.
En effet, la réflexion sur cette question a pris une nouvelle dimension à partir de la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. En 2009, la Mission Handicap a réalisé un véritable travail citoyen en mettant en place avec l'ESITC un diagnostic sur l'ensemble des bâtiments générés par la Municipalité.
Puis en 2010, une Commission Communale pour l'Accessibilité aux Personnes Handicapées (CCAPH) a été mise en place grâce au travail important des associations représentatives des différents handicaps.

Amélioration de l'accessiblité

Un programme d'investissement de 12 millions d'euros (2012/2016) a été approuvé par le Conseil Municipal en septembre 2011, conciliant obligation réglementaire, attentes légitimes des concitoyens, réalités relatives aux finances publiques, et la volonté forte de la Municipalité d'améliorer l'accessibilité de la Ville dans les prochaines années.
À travers les diagnostics établis, M. Lecocq a pu constater des « points noirs qui vont être résorbés ». Un programme d'installation d'ascenseurs, rampes d'accès, mises aux normes des sanitaires est engagé dans plusieurs écoles comme St-Eucaire ou encore Magny-Plaine et d'autres.
L'Hôtel de Ville et les Mairies de quartier de Magny, la Patrotte, Vallières, Borny et Queuleu vont également être réaménagés et mis aux normes.
Concernant les installations sportives, la Mission Handicap a souhaité être associée aux travaux de performances énergétiques pour ne faire qu'un chantier.

Formation des agents municipaux

Cette réflexion vers l'accessibilité pour tous et à tous ne se résume pas qu'à l'aspect technique mais aussi à l'aspect humain.
En effet, en relation avec Nathalie De Oliveira, un guide destiné aux agents de la collectivité a été créé. Cette initiative est insérée dans la politique générale du vivre ensemble, pour un meilleur accueil de tous les publics.
Pour la conseillère municipale, « les femmes et les hommes qui font vivre cette ville ont besoin d'être guidés. Dans ce guide, nous avons pris en compte tous les handicaps ». En plus de cette publication, la Mission Handicap va participer à la formation des agents les plus exposés à l'accueil du public notamment grâce à des mises en situation. Un référentiel d'enquête va également être élaboré pour engager le recensement de l'offre de logements accessibles et ainsi permettre une meilleure adéquation entre l'offre des bailleurs et la demande des concitoyens. Ce travail engagé en concertation avec la CCAPH, les services de Metz Métropole et du CCAS de la Ville s'inscrit dans une démarche transversale et citoyenne.

Les partenariats

En février dernier, la Ville a participé avec l'IRTS de Lorraine à la Biennale du Handicap. Elle travaille également beaucoup avec l'ESITC et ont d'ailleurs convenu d'un module de formation dans le programme de l'école. En effet, petit à petit dans les constructions, l'accessibilité universelle devient une norme.
À noter aussi, le partenariat avec la société ADES Organisation pour le Salon Autonomic Grand Est qui aura lieu en octobre prochain ou encore avec la Région Lorraine pour la mise en place d'une formation des agents. Le 29 mars prochain, la Ville et l'Institut Régional d'Administration (IRA) de Metz signeront une convention pour officialiser un partenariat existant depuis déjà 10 ans par la formation initiale et continue et les conseils en accessibilité.

Thèmes