Venue du réalisateur indien Vetri Maaran

24 avril 2012

Depuis trois ans, l'association culturelle « Les Tréteaux de Feu » offre la possibilité au public messin de découvrir la culture indienne à travers l'un de ses cinémas.

Cette année, le choix de l'association s'est porté sur le film « Aadukalam » du réalisateur indien Vetri Maaran.

M. Vetri Maaran a été reçu le 23 avril dernier par Antoine Fonte, Adjoint au Maire chargé de la culture.

Le réalisateur a ensuite participé à une projection au cinéma Caméo-Ariel.

Vetri Maaran en quelques mots...

Vetri Maaran est originaire de la région de Vellore (à l'Est de Chennai). Il a étudié la littérature anglaise dans la capitale tamoule, avant de se tourner vers le cinéma.

En 1999, il est l'assistant du réalisateur Balu Mahendra, pour une série de 52 épisodes d'histoires courtes (Kadhai Neyram), diffusée sur Sun TV. Il travaille ensuite avec Kadhir, pendant deux ans, pour le film Kadhal Virus, tout en continuant à travailler avec Balu Mahendra pour "Julie Ganapathy" puis pour "Adhu Oru kana kaalam". Sur ce dernier film, il devient l'ami de l'acteur Dhanush, pour lequel il décide d'écrire un scénario, dont le film ne se fera jamais.
C'est seulement le deuxième scénario écrit pour Dhanush, qui sera mis en images. Le film d'abord intitulé "Irumbu Kudhirai" est rebaptisé "Polladhavan".

Les influences cinématographiques de Vetri Maaran sont à chercher du côté d'Akira Kurosawa ou d'Alejandro Gonzales Innarittu.

Son deuxième film "Aadukalam" se déroule dans le milieu des combats de coqs. Le réalisateur nous dévoile un monde jusqu'alors ignoré du grand public. La jalousie professionnelle d'un mentor vis-à-vis de son protégé, est mise en exergue, dans ce film.
Aadukalam a reçu des critiques dithyrambiques dans l'industrie du cinéma tamoul, et a connu un grand succès au box office.
Ce long métrage, et c'est une première dans l'histoire du prix du film national indien, a obtenu six récompenses.

Thèmes