Fin des travaux au COSEC de Queuleu

15 novembre 2012

Dans le cadre de l'amélioration de la performance énergétique et de la mise en accessibilité aux Personnes Handicapées dans 8 gymnases, Dominique Gros, Maire de Metz, a inauguré les travaux réalisés au COSEC de Queuleu, mercredi 14 novembre dernier.

Les travaux de performance énergétique

Dans le cadre de l'élaboration de l'agenda 21 par la Ville de Metz, la Municipalité s'est engagée à respecter les termes de la Convention des Maires qui prévoit une réduction de plus de 20% des émissions de CO2 d'ici 2020. Un des axes de la politique municipale est l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments municipaux. À ce titre, la Ville de Metz a programmé une première tranche de travaux consistant en la rénovation thermique et énergétique de huit gymnases avec comme objectif principal une réduction de 50% des consommations énergétiques actuelles et une diminution de 75% des émissions de gaz à effet de serre.

Les huit gymnases concernés :

Les services « Énergie et Fluides », « Équipements Sportifs » et « Urbanisme règlementaire et qualité urbaine » se sont impliqués dans l'élaboration du programme de travaux et ont été assistés par le cabinet S2E-UBIQUE dans le cadre d'une mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

Pourquoi avoir choisi ces gymnases ?

Il s'agit de bâtiments anciens énergétiquement peu performants. Leur utilisation intensive 7j/7 nécessite de ce fait des périodes de chauffe conséquentes. Par ailleurs, du fait d'une architecture simple, l'isolation par l'extérieur en est facilitée.

Les travaux concernant la performance énergétique ont démarré en avril 2012 pour un coût global de cinq millions d'euros TTC.

Réduire la facture énergétique

La Ville mène une action continue et déterminée en faveur de la maîtrise des consommations énergétiques, du développement des énergies renouvelables et plus généralement de la lutte contre l'effet de serre. Les travaux ont consisté à :

Améliorer les qualités thermiques

Concernant l'isolation thermique, la solution retenue concernait la reprise de l'ensemble des façades par une isolation de l'extérieur. Les toitures ont été rénovées et renforcées au niveau de l'étanchéité et de l'isolation. Au vu de leurs états d'origine et de leurs performances énergétiques, l'ensemble des menuiseries a également été traitée. Toutes les baies détériorées ont été remplacées. Pour des raisons d'économie d'énergie, le simple vitrage a été remplacé par du double vitrage dans les vestiaires.

De meilleures performances techniques

Dans le cadre du programme de rénovation des installations techniques, la production de chaleur au gaz naturel est améliorée avec la technologie de condensation au gaz naturel adaptée aux basses températures de réseaux.
Ce rendement élevé est gage d'une économie d'énergie importante. Des générateurs ont été ajoutés pour produire de l'eau chaude sanitaire en mi-saison et en été afin de stopper totalement les chaudières. La production de chaleur n'est pas modifiée sur le chauffage urbain UEM. La stratégie de l'UEM en faveur de la cogénération « biomasse », permettra dans quelques mois d'assurer une production basée sur les énergies renouvelables et soucieuse de la lutte contre l'effet de serre.

Certaines chaudières et ballons ont été remplacés en raison de leur vétusté et les dispositifs de ventilation également rénovés. Des organes de régulation performants asservis à la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) ont été installés pour optimiser le fonctionnement des installations et assurer le suivi des consommations. Les circuits de chauffage sont désormais équipés de vannes de régulation, avec des programmes horaires spécifiques. Enfin, les quantités d'air extérieur et d'air recyclé sont modulées et optimisées pendant les périodes d'occupation. La GTB permet aussi de transmettre en temps réel des données de comptage « tous fluides » afin d'assurer une réactivité des gestionnaires en cas de dérives constatées.

Les travaux d'accessibilité

Dans le cadre de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées, des travaux d'accessibilité ont été réalisés sur l'ensemble des 8 gymnases au niveau des accès extérieurs et quatre gymnases (Arsenal, Queuleu, Bourdon et Patrotte) ont connus une redistribution complète des espaces « vestiaires-douches-sanitaires ».

Ces travaux intérieurs d'accessibilité ont démarrés début août 2012. Ils ont nécessité un budget de 650 000 euros et ont été réalisés par l'entreprise 2MRéalisation (les travaux du COSEC de Queuleu s'élève à 172 236,14 euros TTC).

Thèmes