Livre sur les vitraux de Jean Cocteau à l'Église Saint-Maximin

19 mars 2013

Le Maire de Metz, Dominique Gros, Sébastien Wagner, directeur des éditions des Paraiges et Christian Schmitt, auteur du livre « Je décalque l'invisible » sur les vitraux de Jean Cocteau à l'Eglise Saint-Maximin de Metz ont présenté cet ouvrage à la presse et aux passionnés lors d'une cérémonie à l'Hôtel de Ville, vendredi dernier.

Christian Schmitt a décrit Jean Cocteau comme un artiste de la métamorphose, de la lumière, des osmoses, du mouvement et du rythme. Celui-ci a réalisé au cours des trois dernières années de sa vie (1961-1963) pour l'église Saint-Maximin, des vitraux d'une exceptionnelle qualité. Ce sont 14 baies vitrées représentant 24 fenêtres, toutes imprégnées d'une rare intensité poétique, et qui témoignent d'une vision prophétique hallucinante en matière artistique.

Ce livre a pour ambition de rendre compte de ce joyau de l'art contemporain, de mettre en lumière un chef d'œuvre pratiquement inconnu du grand public et d'honorer le travail audacieux réalisé à Metz en matière de vitrail.

Inauguration de la place Jean Cocteau

L'inauguration officielle de la place Jean Cocteau est prévue le dimanche 21 avril à 10h30. Le nom de l'artiste a été choisi en référence au quartier. En effet, Jean Cocteau a dessiné les vitraux de l'église Saint-Maximin, rue Mazelle, à quelques mètres de la nouvelle future place.

Thèmes