Débat national sur la transition énergétique : le modèle messin

17 mai 2013

Le 14 mai dernier, a eu lieu un débat public sur "le modèle messin pour une écologie urbaine du XXIe siècle", à l'Hôtel de Ville de Metz, dans le cadre du débat national sur la Transition Energétique. Ce débat se déroulera dans toute la France jusqu’en juillet 2013 et conduira à l'élaboration d'un projet de loi de programmation à l’automne 2013.

Laurence Tubiana, spécialiste de l'énergie, Directrice de l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), et chargée de piloter le débat national, rappelle que ces rencontres font partie des engagements de la feuille de route adoptée lors de la Conférence environnementale de septembre 2012. Le but est de discuter des enjeux liés au domaine énergétique, en donnant la parole et en faisant participer les citoyens, afin qu'ils puissent émettre leur avis et échanger avec les intervenants présents. Tous les éléments du débat citoyen seront pris en compte par le Conseil national du débat sur la transition énergétique, dans ses recommandations finales. Celles-ci serviront de base au projet de loi qui sera présenté à l’automne 2013.

Pour Laurence Tubiana, quatre questions sont aujourd’hui essentielles dans ce débat :

Ces quatre grandes questions sont actuellement traitées par des groupes de travail.

« Chacun est conscient que le système d’aujourd’hui n’est pas optimal. Beaucoup de foyers en France ont du mal à payer leur facture d’énergie, les dépenses en la matière représentant parfois 20 voire 30% du revenu des ménages. Ainsi, il faut rendre les foyers plus autonomes et baisser les besoins d’énergie liées à la mobilité », a expliqué Laurence Tubiana, « le système énergétique doit être efficace et cohérent et construit sur une longue période ». 500 000 logements français vont être rénovés chaque année. Pour cette spécialiste en énergie, « il faut arrêter de ne pas faire. Pour agir de façon efficace, il faut être dans le réel et dans le choix des priorités ».

Dominique Gros, Maire de Metz, également membre du Conseil National du Débat sur la Transition Energétique, au titre de l'AMGVF, et co-Président de la Commission Développement Urbain Durable de l'AMGVF, a présenté la Ville de Metz comme un modèle. L'objectif en 2020 est de réduire de 23% la consommation d'énergies fossiles grâce à des actions concrètes déjà en marche.

Didier Duc, Directeur du Pôle Énergie de la Ville de Metz, a présenté le programme d'efficacité énergétique mis en place à Metz. Il s'agit de rénover les équipements énergivores afin de réduire les dépenses et dans un souci d'efficacité énergétique. Huit gymnases ont déjà été rénovés thermiquement permettant une réduction de 50% de leur consommation d'énergie. Quatre piscines vont être rénovées dès juin 2013, permettant ainsi une réduction de 30% de leur consommation. D'autres bâtiments publics, tels que des écoles, sont améliorés thermiquement par la pose de double vitrage ou par l'isolation des combles.

René Darbois, Adjoint au Maire de Metz, chargé de l’Écologie urbaine et du Développement durable et solidaire, a pour sa part présenté l'Agence Locale de l'Énergie et du Climat du Pays Messin (ALEC), dont il est le président. Un outil essentiel qui donne des conseils neutres, pertinents et gratuits, aux personnes en précarité énergétique (dépensant plus de 10% de leurs revenus en énergie) ou simplement désireuses de faire des économies d'énergie. Déjà 6 500 personnes ont été sensibilisées et 1 200 conseillées et orientées dans leur démarche.

Francis Grosmangin, Directeur Général d'UEM, troisième plus grand réseau d'énergie de France et le plus grand d'énergie renouvelable, est venu parler de la chaufferie biomasse nouvelle génération du groupe. Elle a pour avantage environnemental d'être neutre sur le plan Co2 et d'être efficace énergétiquement en captant l'énergie perdue. Pour René Darbois, « Metz a la chance d’avoir hérité d’UEM, qui permet d’avoir un réseau de chaleur local de 100 km et qui continue de s’étendre ». Celui-ci a également évoqué METTIS et l’autopartage, dont l’utilisation permet de baisser les émissions de gaz à effet de serre, en mettant de côté l’utilisation individuelle des véhicules.

Vous souhaitez participer au débat national sur la transition énergétique ?

Chaque citoyen peut directement contribuer au débat au travers du site internet : www.transition-energetique.gouv.fr

Thèmes