Pont Courbe : chronique d'un démontage annoncé

7 juillet 2013

Thème : Travaux


Le Pont Courbe n'est plus. Cet ouvrage emblématique de l'échangeur Metz Nord a été démonté dans sa quasi-totalité entre le 2 et le 5 juillet 2013. Les habitants de la Patrotte - Metz Nord ont été invités à assister au spectacle de ce démontage par l'association "C'était où ? C'était quand ?", sur une tribune installée pour l'occasion place Jean Jaurès.

Cette opération s'inscrit dans le chantier du réaménagement de l'échangeur autoroutier, acte essentiel du Grand Projet Urbain de Metz Nord, dont un des objectifs est de supprimer tout effet de frontière avec le centre-ville.

Récit des 4 premières journées de démontage du Pont Courbe.

Mardi 2 juillet

Une grue géante de 500 tonnes prend position sur la voie METTIS, côté centre-ville. Une entreprise spécialisée effectue le sciage des morceaux de tablier et le creusement des puits nécessaires au passage des chaînes et élingues qui doivent permettre à la grue de soulever en toute sécurité les morceaux de l'ouvrage, avant de les déposer à quelques mètres sur des plateformes terrassées à cet effet.

Durant la première partie de la nuit, le sciage se poursuit, révélant la solidité et la densité du béton utilisé dans cet ouvrage édifié en 1968.

Mercredi 3 juillet

Vers 2h du matin, les sciages sont achevés et le premier morceau de tablier, jusqu'alors soutenu par une pile du pont et un échafaudage, est enlevé par la grue et déposé.

L'analyse du béton et le poids du segment soulevé sont sans appel : la grue ne pourra pas soulever le deuxième tronçon prévu, car le poids de celui-ci est réévalué à 150 tonnes et dépasse la capacité de la grue, limitée à 130 tonnes. Cette découverte en cours d'opération fait partie des aléas habituels des chantiers exceptionnels de ce type, surtout si l'on considère un facteur important qui a imposé une progression à tâtons : les plans et documents techniques relatifs au Pont Courbe ont été perdus lors de la cession de l'ouvrage par l'État au Conseil Général de la Moselle, dans le cadre des lois de décentralisation.

Le Maire de Metz, présent sur le site, explique cet évènement inattendu aux habitants présents sur la tribune pour observer le spectacle du démontage. Devant un public de riverains intéressés et souvent émus de voir disparaître un élément fort de leur paysage familier, la grue est mise en tension sur le deuxième morceau de tablier, en préparation des opérations à venir, reportées à la journée suivante.

Jeudi 4 juillet 

Dès 8 heures du matin, l'entreprise spécialisée débute le nouveau sciage permettant de raccourcir le tronçon à soulever et ainsi diminuer son poids. Toute cette opération se déroule sous la grue en tension, le morceau une fois scié ne pouvant reposer qu'à une de ses extrémités sur l'échafaudage de soutien. Vers 13h, le sciage s'achève et le morceau de tablier est soulevé et déposé au sol.

Quelques heures plus tard, à 19h, la circulation est coupée sur la voie réservée aux automobiles et une déviation mise en place. Un tapis de protection est installé sur la chaussée et plusieurs pelleteuses équipées de pinces et de brise-roches hydrauliques entrent en action, s'apprétant à opérer un ballet spectaculaire jusque tard dans la nuit.

Vendredi 5 juillet

L'objectif du nouveau mode opératoire est de briser mécaniquement,en une nuit, la partie du pont située au-dessus des voies de circulation automobiles. Cette opération complexe et mouvementée s'achève vendredi, quelques heures avant l'aube. Le revêtement de protection est alors retiré, la circulation est rétablie à 5h. Au petit matin, les riverains découvrent d'imposants morceaux de béton posés sur les talus bordant la route. Les extrémités broyées des blocs découpés révèlent une masse impressionnante d'armatures de fer.

Après un temps de repos nécessaire pour les techniciens, le reste de la journée est consacré au bilan des opérations et à la préparation des actions à entreprendre durant la semaine du 8 au 12 juillet, qui devrait voir  disparaître les dernières traces du Pont Courbe, à une exception près. En effet, sur proposition du Comité de Quartier Metz Nord - Patrotte, un des piliers du Pont Courbe sera conservé. Une trace monumentale, symbolique d'un urbanisme d'une certaine époque. 

La vidéo du démontage

En savoir plus sur le projet de réaménagement de l'échangeur

En fonction des opérations réalisées entre le 8 et le 12 juillet, une restriction des voies et une dégradation des conditions habituelles de circulation sont prévisibles. Les services de la Ville de Metz mettent tout en œuvre pour limiter les désagréments occasionnés.

Publié par : Ville de Metz

Thèmes