Le Pont Neuf de la Seille

15 juillet 2013

Thèmes : Mobilité, Urbanisme, Travaux


À Metz, le printemps et la période estivale voient inaugurations et achèvements de chantiers aller bon train, notamment le long des lignes METTIS. C’est en quelque sorte le temps de la « récolte ». L’un de ses fruits est le Pont Neuf de la Seille, inauguré vendredi 12 juillet 2013 à 11h, par le Maire de Metz et le Président de la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole, en présence des ingénieurs du projet METTIS ainsi que de l’architecte responsable de la maîtrise d’oeuvre de l’ouvrage.

« Newton’s bridges »

« Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts ». Cette citation d’Isaac Newton résume à elle seule la philosophie du projet METTIS et plus généralement la politique en matière de mobilité et d’urbanisme menée par la Ville de Metz. En effet, rapprocher les quartiers, réduire les distances, faire tomber les barrières naturelles et artificielles qui cloisonnaient différents secteurs de la cité messine, autant d’objectifs que les grands chantiers entrepris à Metz permettent d’ores et déjà de remplir.
À ce titre, la nouvelle place Mazelle, la place Camille Hocquard, l’avenue de la Seille et son pont de Hurleloup, ainsi que le réaménagement du passage de l’Amphithéâtre, constituent un dispositif de flux qui se joue de la séparation citadine Nord-Sud matérialisée par les voies de chemins de fer. Le pôle d’échanges multimodal situé derrière la gare SNCF, offre quant à lui la possibilité de se déplacer en utilisant les différents moyens de transport urbain et périurbain. Au Nord de Metz, le réaménagement du passage à niveau de la Patrotte ou de l’échangeur autoroutier participe également à cette volonté de relier les espaces urbains.

Ouvrages d’eau, ouvrages d’art

Au débouché de l’avenue de l’Amphithéâtre, attenant au parvis du parc de la Seille, le Pont Neuf de la Seille est un ouvrage en franchissement de celle-ci, qui permet à METTIS et aux modes de déplacement doux (cycles et piétons) de rejoindre l’avenue de Plantières sans avoir à se confondre à la circulation générale du giratoire Hocquard. Il a été conçu par l’agence ATTICA dont l’un des architectes, présent pour l’occasion, a démontré la qualité architecturale. Le revêtement en bois des cheminements mixtes piétons/vélos et les garde-corps en métal au design original l’intègrent parfaitement à l’environnement et lui procurent sa singularité. Le pont Neuf de la Seille supporte également une station dédiée au Bus à Haut Niveau de Service dont les modules se retrouvent de part et d’autre de l’ouvrage.
Ce pont est inauguré à la suite de deux autres ouvrages situés à proximité : le pont de Hurleloup, assurant le franchissement de la rivière par l’avenue de la Seille, et la passerelle du Graoully, permettant aux piétons et vélos la jonction directe entre Queuleu et le parc de la Seille.

Sur les ponts de Metz, on y danse !

Après avoir arpenté le pont et déambulé aux abords afin de constater l’ensemble des éléments qui l’accompagne (station METTIS, éclairage urbain), les élus ont coupé le ruban symbolique, puis ont pris la parole pour remercier les responsables du projet METTIS, la maîtrise d’oeuvre ainsi que l’ensemble des entreprises ayant oeuvré à la construction, et les féliciter pour le travail accompli. Le Maire de Metz a tenu à préciser que les Messins pourraient danser dès le lendemain, à l’occasion d’un bal populaire, sur un autre pont emblématique de la ville : le Moyen Pont élargi, que METTIS empruntera également.

Metz est une cité qui aurait plu à Isaac Newton, puisqu’elle s’attache avant tout, en faisant « tomber les murs » et en créant de nouveaux ponts, à s’enrichir en rassemblant les hommes.

Publié par : Ville de Metz

Thèmes