Inauguration de l'Hôpital Robert Schuman

10 février 2014

Thèmes : Evénements, Santé


Le vendredi 7 février dernier, Nacer Meddah, préfet de la région Lorraine et préfet de la Moselle , Claude d'Harcourt, Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé de Lorraine, Jean-Luc Bohl, président de la Communauté d'Agglomération Metz Métropole,  Pierre Batsch, Président du Conseil d'Administration, ainsi que le Maire de Metz étaient réunis pour inaugurer l'hôpital Robert Schuman.

 

Opérationnel depuis mars 2013, cet établissement regroupe, sous l'appellation des Hôpitaux Privés de Metz, les anciennes structures privées du Centre-Ville. Son ouverture a marqué un important  tournant dans la politique d’unification des HPMetz. Comme le rappelle le président de l'association, le projet a requis de l'innovation et de l'investissement.

Construction et gestion

Il en ressort un centre hospitalier d'une architecture notable remarquée par le photographe et cinéaste Yann-Arthus Bertrand dans son film sur la ville. De plus, la gestion des travaux s'est distinguée : les délais de construction ont été respectés et les coûts finaux se sont avérés inférieurs au budget initial, malgré l'annexion d'un amphithéâtre. L'ouvrage a été confié à des entreprises régionales, et ce sont des crédits locaux qui ont permis l'élaboration de l'établissement. Aujourd'hui, l'hôpital Robert Schuman est classé 30ème hôpital français, et 1er des hôpitaux privés à but non lucratif. La fusion juridique de Belle-Isle, Saint-André et Sainte-Blandine n'a pas été synonyme de réduction d'effectif. En effet, l'ouverture de Robert Schuman a permis le recrutement d'environ 400 personnes.

Un centre hospitalier de qualité

Baptisée ainsi en l'honneur du père de l'Europe, cette structure compte  800 salariés, 284 chambres, 15 salles d’opération et 16 lits de réanimation. Tout est mis en œuvre pour que l’établissement soit le plus agréable possible pour les patients et les visiteurs : décoration, luminosité, musique... À l’arrivée, le patient n’a pas besoin d’attendre pour remplir des papiers d’admission. La veille, l’hôpital l’informe de l’heure et du service dans lequel il est attendu. Une fois sur place, c’est un agent hospitalier qui l’aide à remplir les formulaires, muni d’une tablette numérique. Comme le souligne Jean-Marie Pelt, biologiste et professeur mosellan, la priorité de l'hôpital est donnée à l'Humanisme. L'établissement comporte différents services de chirurgie : chirurgie digestive, thoracique, infantile, ORL, vasculaire, urologique, chirurgie du rachis ; mais aussi des services de pneumologie, hépato-gastro-entérologie, néphrologie, hémodialyse, et encore un laboratoire du sommeil. Pour le préfet Nacer Meddah, la création et la conduite du site sont exceptionnelles et relèvent d'une parfaite maîtrise des lieux. 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes