L'hommage de Metz à Jean Moulin

10 juillet 2014

Thèmes : Culture, Evénements


Dans le hall de la gare, où la mort de Jean Moulin a été enregistrée il y a 71 ans, les passants croisent désormais la silhouette du résistant : une sculpture de l'artiste Stephan Balkenhol a été dévoilée, ce jeudi 10 juillet, par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, et par le maire de Metz, Dominique Gros.

 

Héros de la Résistance, Jean Moulin est mort le 8 juillet 1943 à Metz. 71 années plus tard, c'est avec émotion que la ville de Metz lui rend hommage. Animée par 2 membres du conseil municipal des enfants, Noémie Enteghar et Yaël Caussin, la cérémonie a débuté par un extrait du célèbre discours d'André Malraux prononcé lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, le 19 décembre 1964. "Entre ici, Jean Moulin…"

 Accompagnées par des jeunes enfants du centre social Arc en Ciel, plusieurs personnalités ont déposé des gerbes en la mémoire de Jean Moulin, en tête desquelles Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, Dominique Gros, maire de Metz et conseiller général, Jean-Pierre Liouville, vice-président du conseil régional, Jacques Weill, directeur régional de la SNCF, ou encore David Donnez, secrétaire général du syndicat CGT des Cheminots.

La cérémonie a continué avec une Marseillaise interprétée  par des élèves du collège des Hauts-de-Blémont de Metz, accompagnés par leur professeur de musique.

Assurance et simplicité

A cette occasion, Monsieur Alfred Grossuer, historien, avec à ses côté Monsieur Stephan Balkenhol, artiste, ont dévoilé et présenté une sculpture intitulée "Hommage à Jean Moulin".  C'est avec solennité que Dominique Gros a prononcé son discours, à deux pas de la sculpture, évoquant l'œuvre d'art désormais présente dans le hall de la gare : " Les figures qui nous dominent ne délivrent aucune exhortation au passant. Aucune idéologie ne nous est assignée : Jean Moulin se tait. Dans un monde gris à l'équilibre incertain, il se tient avec assurance et simplicité. Jean Moulin est présent, simplement présent, intensément présent. Cette œuvre, cette présence nous rappellera à notre tâche d'Hommes et de citoyens. Se rassembler dans une émotion partagée, c'est aussi cela, faire ville."

 Aurélie Filippetti a conclu la cérémonie par un discours rappelant le caractère humble et admirable de Jean Moulin: "Grand amateur d'art, Jean Moulin avait une immense admiration pour le domaine de l'art. Cette sculpture transmet un message universel avec les mêmes valeurs que Jean Moulin… L'œuvre se situe dans la gare, car c'est ici que le peuple passe. Tous ceux qui passent ici profiteront de l'art.  C'est ce message que tous les artistes veulent transmettre. Tout comme Jean Moulin dont les valeurs se tournaient vers la liberté, l'égalité, la fraternité… L'œuvre est belle, mais belle aussi car elle est humble…"

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes