Le point sur la tranquillité publique

12 septembre 2014

Thème : Tranquillité publique


La Ville de Metz et ses partenaires du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance approfondissent leur coopération et poursuivent leurs  initiatives. La mise en place d'un Schéma local de sécurité et de tranquillité publique (SLSTP) en est l'un des exemples.

 

Pour la sixième fois depuis sa réactivation, le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance s’est réuni en séance plénière, ce jeudi 11 septembre. Placée sous l’autorité du maire de Metz, cette instance réunit les acteurs de la sécurité et de la tranquillité publique  (Ville, Conseil général, Préfecture, Procureur de la République), des représentants de services sociaux et d’associations, ainsi que des spécialistes des questions de délinquance.

S’appuyant sur trois axes, prévention, solidarités et tranquillité publique, un schéma local de sécurité et de tranquillité publique est en cours de mise en place. Il permet de valoriser les dispositifs existants (vidéosurveillance, aménagements…), de structurer et d’articuler les réponses apportées par les différents acteurs, d’améliorer la gestion de l’espace public et de s’appuyer sur des ressources telles que les forces de sécurité, la justice, l’Education nationale…

 

Délinquance en baisse

 

Parmi les actions prévues, figure la lutte contre l’absentéisme scolaire, incluant  si nécessaire un accompagnement individuel des élèves et des réponses au cas par cas ; la création de six cellules de coordination entre les acteurs locaux de la prévention au sein de six quartiers (Bellecroix, Borny, La Grange-aux-Bois, Metz-Nord, Sablon, Hauts-de-Vallières) ; l’aménagement des espaces publics avec des équipements urbains (éclairage public), techniques (vidéosurveillance), humains (présence des forces de sécurité) afin de réduire les risques et les nuisances ; la réinsertion des personnes en situation d’errance via le dispositif Tapaj (travail alternatif payé à la journée) ; la lutte contre les violences faites aux femmes ; l’accompagnement de la sortie de prison ; la mise en place d’une charte de la vie nocturne ; la création d’un conseil de prévention du cadre de vie impliquant les habitants…

La séance plénière du 11 septembre a également permis d’évoquer les résultats probants permis par une collaboration efficace. Directeur départemental adjoint de la sécurité publique, Dominique Rodriguez a révélé « un taux de délinquance de voie publique en baisse de 2.66 % sur les huit premiers mois de 2014. » Un début d’année « marqué notamment par une baisse de 19.5 % de la délinquance sur le quartier de Borny. »  

Publié par : Ville de Metz

Thèmes