De Metz à Karmiel

7 novembre 2014

Thèmes : Culture, Evénements


Dans le cadre du 50e anniversaire de la ville israélienne de Karmiel, avec laquelle elle est jumelée, Metz a contribué à l’installation d’une œuvre d’art réalisée par l’artiste messin Jean-Christophe Roelens. Conseillère municipale déléguée aux jumelages, Doan Tran représentait le maire de Metz, le 31 octobre, lors de l’inauguration de cette œuvre.

Epôde, c’est son nom, est composée de 21 tabourets, blocs de béton, dessinant un parcours aléatoire dans le parc Galilée de Karmiel. C’est une sculpture musicale : ces blocs de béton équipés d’une enceinte bluetooth diffusent des chants d’oiseaux, grâce à un système dissimulé dabs la base d’un mât informatif. Ce dispositif électronique et informatique est dû aux étudiants de l’école d’ingénieurs de Karmiel.

Les sons proviennent d’un enregistrement de l’Orchestre national de Lorraine et signent l’originalité de l’œuvre de Jean-Christophe Roelens, coordinateur artistique des deux premières éditions de la Nuit blanche de Metz, et directeur artistique de la parade des deux dernières éditions des Fêtes de la mirabelle. C’est dire si Epôde s’érige en symbole de l’amitié qui unit les villes de Karmiel et de Metz.

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes