Budget 2015 : le respect des engagement

5 janvier 2015

Thèmes : Vie de la mairie, Economie


Pour la cinquième année de suite, la Ville de Metz n’augmente pas ses taux d’imposition. Le budget 2015 est marqué par des investissements ciblés en direction des familles, de l’attractivité de la ville et du cadre de vie, et par la limitation des dépenses de fonctionnement.

Le budget primitif de la Ville de Metz prend cette année une résonnance toute singulière : la contrainte budgétaire liée au nécessaire redressement des comptes de la nation, en effet, impacte très fortement les ressources de la collectivité. Ainsi, pour la première fois depuis l’avènement de la décentralisation, au début des années 1980, les recettes de fonctionnement de la Ville vont diminuer de près d’1,5 million d’euros suite à la baisse drastique des concours de l’État.

Point essentiel de ce budget 2015 : conformément aux engagements de l’équipe municipale, la Ville n’augmentera ni son taux d’imposition de la taxe d’habitation, ni son taux d’imposition de la taxe foncière, et ce pour la cinquième année d’affilée !

Un effort adapté

Dans le souci réaffirmé d’une gestion sobre et maitrisée, un exercice rigoureux de limitation de nos dépenses de fonctionnement a été conduit cet automne ; il a permis de contraindre, à périmètre constant, l’évolution de ces dépenses à 0,18 %. Les dispositifs sociaux sont reconduits et amplifiés (tarification dans la restauration scolaire, Pass Metz Loisirs, Pass Avant’âges, gratuité dans les bibliothèques-médiathèques, etc). La contribution des partenaires (monde associatif, organismes associés) à l’effort de maîtrise des dépenses publiques a tenu compte de la situation propre à chacun d’eux.

Qu’il s’agisse du développement des services périscolaires, de l’amélioration des prestations offertes par les piscines ou du fonctionnement en année pleine de la BAM et de la crèche de l’amphithéâtre, les dépenses nouvelles sont financées quasiment intégralement par des redéploiements de crédits. Le budget 2015 garantit ainsi aux Messins un haut niveau de Ville.

Priorités ciblées

En matière d’investissement, ce premier budget du mandat inaugure un nouveau cycle. Les efforts considérables du premier mandat, justifiés par la nécessité de remettre nos équipements à niveau, font place à des actions vigoureuses et ciblées : en direction des familles, de l’attractivité de la Ville et de son cadre de vie.

Des fonds importants seront dédiés à l’attractivité et au développement économique du territoire : 2,5 millions d’euros seront consacrés, dès 2015, aux premières études du centre des congrès, projet phare de notre agglomération, vecteur d’emplois et d’activité économique.

Des moyens substantiels seront également mis au service d’un faisceau de mesures profitables au cadre de vie : budget participatif, restauration et renaturation des berges de la Seille, maintenance des tapis routiers et du réseau d’éclairage urbain, entretien des aires de jeux… Enfin, la restauration scolaire bénéficiera en 2015 de nouvelles actions de rénovation et de construction, afin de pouvoir toujours mieux accueillir des enfants de tous milieux et toute condition sociale. Les crédits inscrits cette année permettront également de démarrer le chantier de l’Agora à La Patrotte - Metz Nord.

Ce budget confirme ainsi la capacité de la Ville à adapter durablement ses dépenses à ses ressources, sans renoncer à agir au quotidien et préparer l’avenir de la cité. Les trois ambitions présentées par l’équipe municipale en mars 2014 seront ainsi respectées : être ensemble à Metz, ville de tous les âges ; se réaliser à Metz, ville attractive ; se retrouver à Metz, ville-villages.

Fonctionnement : des efforts amplifiés

Afin de préserver sa capacité à investir, la Ville amplifie ses efforts de maîtrise des dépenses de fonctionnement. Par rapport à 2014, l’évolution est de 0,18 %.

Hors intégration des personnels en charge de la petite enfance dans le cadre du rapprochement avec le CCAS, l’évolution de la masse salariale est limitée à 1,5 % et la collectivité poursuit la contraction de ses effectifs.

Un tarif différencié est introduit dans les services publics municipaux particulièrement onéreux, comme les piscines. Le tarif adulte pour un Messin est de 3,10 euros, et de 5 euros pour un usager ne résidant pas à Metz.

Visuel représentant les recettes et les dépenses sur 100 euros ainsi que l'état de la dette

A lire aussi

Des priorités pour un haut niveau de ville
Une administration vertueuse
Les associations au service des Messins

Publié par : Ville de Metz

Thèmes