Une administration vertueuse

5 janvier 2015

Thèmes : Propreté, Espaces verts, Economie


Sur tous les fronts, fidèle à son ADN, Metz veille à s’imposer un fonctionnement sobre et exemplaire. Passage en revue…

Les services de la propreté urbaine concentrent leurs moyens d’action sur deux sites principaux, à Borny pour le secteur Est, rue Dreyfus-Dupont pour le secteur Ouest, au lieu de dix actuellement. L’ancien centre de tri postal de Borny fait ainsi l’objet de travaux d’aménagement et d’extension. Le nouveau dispositif permettra notamment d’optimiser les trajets des engins de nettoiement. L’organisation en deux sites, qui entraînera des économies sur le budget de fonctionnement de 230 000 euros par an, représente un budget total de 6,4 millions, dont 620 000 euros inscrits au budget 2015 pour la première tranche de travaux.

Grâce à la poursuite des démarches de dématérialisation, les frais d’affranchissement diminueront de 30 000 euros en 2015, pour s’établir à 257 000 euros. Les frais d’entretien des locaux sont quant à eux réduits de 107 000 euros.

L’automatisation du lancement du spectacle estival du lac aux cygnes permet une économie de 10 000 euros par an environ, représentant les heures supplémentaires ainsi évitées. Un investissement amorti sur une seule année.

Les services techniques ont acquis des véhicules électriques utilitaires, qui n’émettent ni hydrocarbures, ni fumées, ni particules. Coût moyen d’un plein pour un véhicule diesel : 60 euros ; pour sa version électrique : 1,3 euro. Une diminution de 80 000 euros des dépenses de carburant sera ainsi permise.

Place Saint-Livier, square Simon-Louis Frères, placette de la rue de la Plaine, square des Jardiniers… Le réaménagement des aires de jeux et des jardins publics prévoit le remplacement des cheminements gravillonnés ou sablés par des surfaces minérales, plus simples d’entretien et accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Pour les nouvelles plantations, la méthode dite du double paillage est appliquée (bâche biodégradable plus paillis en copeaux de bois). Le surcoût d’environ 4 euros par mètre carré est largement compensé par le fait qu’ensuite, les opérations de désherbage ne sont plus utiles.

Un système d’arrosage automatique (5 000 euros) est mis en place pour les jardinières du Pont des Morts, qui nécessitaient jusqu’ici l’intervention de deux agents deux à trois fois par semaine pendant plus d’une heure et la présence sur la voirie d’une camionnette-citerne.

A lire aussi

Budget 2015 : le respect des engagement
Des priorités pour un haut niveau de ville
Les associations au service des Messins

Publié par : Ville de Metz

Thèmes