Immersion tropicale dans les serres du jardin botanique

7 janvier 2015

Thèmes : Développement durable, Espaces verts


Fuir janvier pour d’autres latitudes : les serres du jardin botanique sont une invitation au voyage tropical.

À peine le sas franchi, le parfum subtil de l’humus vous accueille. La lumière, tamisée par les feuillages, adoucit la palette émeraude d’un foisonnement végétal que vous ne soupçonniez pas du dehors. D’un geste étonnamment familier, vous vous surprenez à écarter la feuille géante d’un alocasia. Au-dessus de vous, des orchidées s’épanouissent dans une moiteur équatoriale, votre veste est superflue. Le murmure d’un ruisselet, cascadant vers un bassin de fougères, achève de vous transporter loin de Metz. Vous êtes arrivé, bienvenue sous les tropiques, bienvenue au jardin botanique.

150 ans d’histoire

Ce lieu étonnant, au charme intemporel, est ouvert toute l’année et libre d’accès. Sous les coupoles des serres, 13 mètres sous plafond dans le hall, vous sont présentées les collections tropicales botaniques municipales, sur une surface de près de 1000 m². L’édifice de brique et de verre (aujourd’hui remplacé par du polycarbonate, plus léger, plus résistant) est l’unique vestige des constructions réalisées pour un événement, singulièrement sorti des mémoires : l’Exposition Internationale de Metz, en 1861 ! Situé à l’origine sur l’île du Petit Saulcy, face à la préfecture, le bâtiment a été démonté, puis remonté brique par brique à son emplacement actuel, en 1882.

Un lieu rare

« Les jardins botaniques ne sont pas nombreux en France, et les serres tropicales encore moins, surtout datant de cette époque », nous indique Aurélie Rotini, jardinier-botaniste du pôle Parcs, jardins et espaces naturels de la Ville, soulignant le privilège de disposer à Metz d’un tel équipement. « Nous développons actuellement un projet pour donner de nouvelles fonctions à ce lieu. Au-delà de la seule conservation botanique, la Ville souhaite faire des serres et du parc un espace très pédagogique. Notre objectif est de transmettre une certaine culture de la nature. Vouloir la protéger nécessite de l’aimer. Et pour l’aimer, il faut la comprendre », précise Aurélie, citant Baba Dioum, célèbre environnementaliste sénégalais. « La diffusion des connaissances est donc essentielle. »

En cours de réaménagement et bientôt enrichies par des panneaux judicieusement placés, les serres constitueront un support de choix pour ce projet. Plus de 1 000 espèces de plantes s’y épanouissent dans cinq atmosphères climatiques différentes. Plantes étonnantes, comme cette orchidée toujours vaillante du XIXe siècle, ou plantes spectaculaires, comme ce Strelitzia alba, qui affiche ici 10 mètres sous la toise : toutes attendent les Messins, pour une immersion tropicale, salutaire par ces journées d’hiver.

Pratique

Les serres du jardin botanique sont ouvertes tous les jours, de novembre à février de 9h à 17h ; de mars à octobre de 9h à 18h30.

Accès par le réseau Le Met’ : ligne 1, station Botanique.
Liaison cyclable jalonnée numéro 1, direction Montigny-lès-Metz.

Publié par : Ville de Metz