Tracer son chemin

12 mars 2015

Thèmes : Quartier Grange aux Bois, Espaces verts


Dans la forêt bordant le lac Ariane, 7 jeunes femmes ont tracé un chemin.
Une semaine de labeur, encadrée par Apsis-Émergence et la Ville, récompensée par la satisfaction du travail bien fait et un séjour dans les Vosges.

« Il fait froid, c’est plus physique que dans nos précédentes missions, mais l’ambiance est bonne, on s’entraide et on s’entend bien avec Cyril et Fabrice, les agents de la Ville. Avec l’argent collecté, on se finance une semaine de vacances au ski, on veut bien recommencer ! » Ainsi s’expriment, sur leur chantier d’aménagement d’un sentier, Anissa, Sonia, Linda, Yna, Solya, Leila et Laetitia, âgées de 15 à 18 ans.

Efficaces et motivées

« Elles ont fourni un bon travail de débroussaillage, pour ouvrir le chemin. Comme elles ont été très rapides, on a pu aller au-delà du programme prévu. Elles ont enchainé avec le terrassement du sentier, puis avec la mise en place du revêtement, en schiste concassé sur du géotextile. On a fait venir une brouette motorisée à chenilles qu’elles ont appris à conduire. Elles sont vraiment impliquées et très motivées. » Fabrice, jardinier du pôle Parc, jardins et espaces naturels de la Ville, tout comme Abdel et Christophe, les deux éducateurs spécialisés d’Apsis-Émergence, ne tarissent pas d’éloges quant à l’efficacité de l’équipe. Fabrice ajoute : « C’est aussi l’occasion de partager des connaissances, de montrer l’intérêt d’un métier, et pourquoi pas de donner envie de choisir cette voie. Il y a de plus en plus de femmes qui travaillent dans les espaces verts ».

Les habitants supporters

Pour Taïeb Meniri, chef du service éducatif au sein d’Apsis-Émergence - La Grange-aux-Bois, cet atelier-jeunes est une réussite : « La rencontre avec des techniciens, la simple confrontation avec des adultes hors du cercle familial ou scolaire, c’est quelque chose de constructif pour les filles. Cet atelier n’est pas leur premier, elles ont déjà fait des travaux de peinture murale, de la pose de mosaïque dans un local. Ici, nous avons eu une très bonne couverture médiatique, cela valorise l’action des jeunes auprès des habitants du quartier. Certains sont venus encourager l’équipe, c’est vraiment très positif ». Rendez-vous sur place pour emprunter à votre tour ce chemin collectif !

Construire le collectif pour renforcer l’individu

Créée en 1973, aujourd’hui forte de 55 salariés et de 15 bénévoles répartis entre le Val de Fensch, le secteur de Thionville et Metz, Apsis-Émergence conduit des actions de prévention, de médiation familiale et d’insertion professionnelle. Ses outils sont les actions collectives et l’accompagnement individuel. À Metz, l’association est basée à Borny, Bellecroix, Metz-Nord et à la Grange-aux-Bois. Les financements proviennent des politiques publiques de prévention spécialisée, de subventions municipales et de budgets spécifiques à certaines actions, comme celui du parcours de santé de la Grange-aux-Bois.

Publié par : Ville de Metz

Thèmes