Cure de jouvence pour le plateau piétonnier

4 mai 2016

Thèmes : Mobilité, Urbanisme, Quartier Metz Centre / Les iles, Travaux


Les travaux d'embellissement du plateau piétonnier ont débuté avec la première phase de remise en état la rue Serpenoise. L'organisation de ces travaux permet d'en minimiser les nuisances au maximum. Description des opérations et réponses aux questions que vous vous posez.

 

 

Un plan de rénovation du plateau piétonnier a été adopté par le conseil municipal du 28 janvier 2016. Les travaux prévus dans le cadre de ce réaménagement s’achèveront à l’automne 2017. En quoi consistent-ils ? Quel sera leur impact pour les riverains et pour l’activité commerciale ? Que changeront-ils ? Comment nous rapprocheront-ils de l’Amphithéâtre, où l’ouverture de Muse est programmée dans moins de 20 mois ? Qu’en sera-t-il du stationnement autour de la cathédrale ? Voici les réponses aux questions que vous vous posez sur cette cure de jouvence attendue…

 

Quelles rues du plateau piétonnier sont concernées ?

La rue des Clercs et la rue Serpenoise sont les artères principales du plateau piétonnier ; elles sont aussi les plus rapiécées au fil des années, les plus marquées par différents travaux réalisés dans les réseaux souterrains, et les plus abîmées par le passage des bus et des véhicules de livraison. Ce sont ces deux rues, de la place de la République jusqu’à la place Saint-Jacques, qui sont concernées par les travaux de rénovation. D’autres aménagements sont prévus, place Saint-Nicolas, rue des Augustins et dans la traversée de l’avenue Foch, pour mieux lier le plateau piétonnier et l’Amphithéâtre, en prévision notamment de l’ouverture de Muse à l’automne 2017.

 

En quoi consisteront les travaux rue des Clercs et rue Serpenoise ?

Pour supprimer les rustines apparentes et permettre un meilleur confort de marche, les surfaces des deux rues seront entièrement traitées, soit 2 800 mètres carrés pour la rue des Clercs et 2 000 mètres carrés pour la rue Serpenoise. Des dalles de béton de deux couleurs rythmeront l’espace central, longées de chaque côté par des bandes d’asphalte au pied des façades. Les entrées de rue, avec des pavés rappelant le jaune de la pierre de Jaumont, feront l’objet d’un aménagement particulier, tout comme la placette Armand-Knecht, rue des Clercs, et le croisement entre le passage Marguerite Puhl-Demange et En Chaplerue, rue Serpenoise, conçus comme des espaces de respiration.

 

L’éclairage public est-il concerné ?

« Une nouvelle identité nocturne sera créée », explique Guy Cambianica, conseiller municipal délégué à la mobilité, au stationnement et aux espaces publics. Afin d’harmoniser l’ambiance urbaine nocturne et d’améliorer la luminosité générale, un nouvel éclairage sera installé sur la partie haute des bâtiments, en complément des lampadaires positionnés à hauteur du premier étage.

 

Quel est le calendrier des travaux ? Quel sera leur impact sur l’ouverture des commerces et pour les riverains ?

La nature des travaux (un traitement de la surface, très peu d’intervention dans les réseaux enterrés) ainsi que leur organisation permet de minimiser au maximum les nuisances liées à ce chantier. L’intégralité de la zone concernée restera accessible en permanence, les entrées des logements et des boutiques comprises, car les entreprises interviendront par moitié ou par tiers de chaussée.  Si les livraisons pourront être perturbées ponctuellement, ce sera toujours après concertation avec les commerçants concernés. Les bus de la ligne 3 seront déviés le temps des travaux, dont le démarrage est prévu tout début mai rue Serpenoise et le mois suivant rue des Clercs. Le chantier aura lieu en deux temps rue Serpenoise (de mai à mi-juillet 2016 puis en juillet-août 2017) et rue des Clercs (de septembre à début novembre 2016 puis en février-mars 2017). Les aménagements de la place Saint-Nicolas et de la rue des Augustins interviendront quant à eux entre février et mai 2017 ; ceux de la traversée de l’avenue Foch en juillet 2017.

 

Comment faciliter la liaison entre le plateau piétonnier, dans l’hyper-centre historique, et le secteur de l’Amphithéâtre où Muse ouvrira à l’automne 2017 ?

« Pour renforcer les liens entre les sites et encourager les piétons à traverser des espaces aujourd’hui considérés parfois comme des frontières », comme le dit Guy Cambianica, plusieurs interventions faciliteront et apporteront de la lisibilité au trajet, entre la rue de la Fontaine (entrée et sortie du plateau piétonnier par sa face Sud-Est) et le passage de l’Amphithéâtre (qui débouche sur le Centre Pompidou-Metz). La place Saint-Nicolas deviendra une zone de rencontre (priorité du piéton sur tous les autres usagers, vitesse des véhicules limitée à 20 km/h), le trottoir de la rue des Augustins sera élargi pour permettre une circulation plus confortable des piétons, avec matérialisation d’une voie cyclable. Enfin, pour bien marquer et mieux sécuriser la traversée de l’avenue Foch, un passage surélevé y sera disposé au croisement avec la rue des Augustins. Une signalétique au sol, indiquant les temps de trajet, complètera cette liaison.

 

Qu’en est-il de l’aménagement de la place Saint-Etienne, au pied de la cathédrale, et de la place Jean-Paul-II avec la cour du marché couvert ?

L’espace situé entre la cathédrale et la place Jean-Paul-II deviendra un véritable parvis, traité en zone de rencontre : surface plane, pour le confort et l’accessibilité de tous, priorité aux piétons, circulation à 20 km/h maxi. La place Saint-Etienne accueillera des animations dans le cadre des marchés de Noël, à partir de novembre prochain, puis sera réaménagée pour accueillir diverses manifestations. Afin de compléter l’offre de stationnement dans ce secteur, des places gratuites pendant 30 minutes verront le jour, facilitant la rotation et permettant d’effectuer ses achats au marché couvert et dans les commerces alentour : 10 places rue d’Estrées, le long du marché couvert, 18 places sur la place Jean-Paul-II, plus une dizaine en haut de la rue des Jardins et à l’arrière de l’office de tourisme. Enfin, la station de taxi place d’Armes sera plus visible, et des places pour personnes à mobilité réduite (PMR) seront aménagées. Un travail préalable avec l’Architecte des bâtiments de France sera donc entrepris pour préciser l’ensemble du projet, pour des travaux programmés au printemps et au début de l’été 2017.

 

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes