Borny, on en mangerait !

30 août 2016

Thèmes : Culture, Quartier Borny, Evénements, A l'agenda


Le quartier de Borny sera en fête le 11 septembre, lors de l'événement «Flânerie à Borny». Avant les spectacles de clôture prévus à la BAM en soirée, Jean-François Bertrand alias « Jepoy » vous invite à découvrir Borny sur une maquette… comestible, intitulée " Mange ton quartier" !

Une maquette à déguster

Installé en résidence dans un appartement au cœur de Borny, prêté spécialement pour y réaliser son œuvre, l'artiste travaille d'arrache-pied depuis trois mois pour être fin prêt en septembre, au moment d'exposer sa maquette à la BAM. 

Sur une surface d'environ 25 m², l'artiste a créé cinq plaques, sur lesquelles est dessiné un plan du quartier de Borny et qui seront assemblées le jour J. Pour délimiter les contours du quartier mais surtout déterminer quelle saveur lui donner, il est allé à la rencontre des habitants avec un questionnaire: quel endroit représente le mieux le quartier? Quelle est sa saveur : plutôt sucré, salé, amer, piquant? S'il était une couleur, quelle serait-elle? Quel est votre ingrédient favori ? « J'ai d'abord réalisé ce sondage anonyme avec les habitants pour définir quel est selon eux, l'univers et le goût de leur quartier. » nous explique Jepoy.

Après étude des réponses obtenues, il a pu établir une cartographie et des zones aux goûts et saveurs variées. Rien n'a été oublié : rues, bâtiments, commerces, espaces publics, parcs, ... Même les arbres ont leur place sur cette maquette. «Les arbres seront matérialisés par des plantes aromatiques, arrosées d'un sirop que j'ai fabriqué, correspondant au goût sucré, salé, épicé, … que les gens m'ont décrit.» Pour le reste, les habitants mettent la main à la pâte en cuisinant des gâteaux sucrés ou salés que Jepoy découpe selon leur emplacement sur la maquette et congèle en attendant de les exposer sur la maquette puis qu'ils soient dévorés !

« Savoir à quelle sauce on va être cuisiné »

Au-delà de l'originalité du travail, ce projet rend l'art accessible et permet à certaines cultures de découvrir l'art, à travers un objet familier  - son quartier-  que l'on peut (re)découvrir, visiter, toucher, manger. Une vingtaine de communautés participent à la confection de cette maquette, soit environ 200 personnes (habitants, associations, commerçants, etc.).   « Il y avant tout dans ce projet une vraie dimension humaine. Pour moi, ce qui est intéressant, c'est de rassembler des gens, qu'ils se rencontrent, goûtent de nouveaux  plats. Il s'agit d'une vraie ouverture vers l'autre et vers d'autres goûts. Le gâteau est le plus facile à réaliser et à conserver. Il a une dimension nomade: on l'emmène partout, il est facile à déplacer. »

Jepoy, qui en sera à son 7ème « Mange ton quartier » avait déjà réalisé en 2001 la maquette du quartier Outre-Seille à Metz. Son travail est autant un concept qu'une matière comestible. « Tout ce qui passe par l'intestin est comme un système de vie, comme dans une ville, il y a tout un univers. Je transforme le quartier en fonction des goûts. Borny est un village qui s'est fait manger par la ville. On est tous le quartier de quelque chose et on se fera manger. Mais on ne peut pas savoir à quelle sauce on va être cuisiné … ».

Pour sûr, cette performance ressemblera du monde et des estomacs ! Alors, vous prendrez bien un petit un morceau de cour du Languedoc ou de la BAM?

Plus d'infos sur urbacomestible.canalblog.com ou sur asso-boucheaoreille.org

Publié par : Ville de Metz

Thèmes