Une nouvelle génération aux Récollets

14 novembre 2016

Thème : Développement durable


L'Institut européen d'écologie est indissociable des Récollets et de la figure de Jean-Marie Pelt. Un nouvel élan est aujourd'hui donné avec une association renouvelée qui souhaite réunir les acteurs de la transition énergétique.

Article paru dans Metz Mag #73 de novembre-décembre 2016

Créé dans les années 70 avec Jean-Marie Pelt à sa tête, l'Institut européen d'écologie (IEE) fut installé dans le Cloître restauré des Récollets à Metz pour devenir un haut lieu de la pensée écologique. Avec Roger Klaine, Jean-Marie Pelt mettra au jour le concept d'écologie urbaine.

Les Récollets, haut lieu pour l'écologie

Depuis l'été dernier, la présidence de l'association est assurée par Marie-Anne Isler-Beguin, qui a repris le flambeau en se fixant un objectif : affirmer plus encore la place des Récollets en tant que haut lieu pour l'écologie et le développement durable au niveau euro-régional et international. « Nous souhaitons appeler le plus grand nombre, et notamment les jeunes, à nous rejoindre et à devenir les acteurs de la transition énergétique écologique et sociétale » explique Marie-Anne Isler-Beguin. Elle sera épaulée par une présidente d'honneur de renom : l'écologiste et écrivaine indienne Vandana Shiva.

Imaginer la ville de demain

Pour y parvenir, une grande soirée, réunissant plus de 600 personnes, a été organisée le 20 octobre à l'Arsenal afin de présenter le nouveau projet de l'IEE et des initiatives originales et novatrices en matière de développement durable. « Les Récollets devront être ce lieu où les talents convergeront pour imaginer la ville de demain » poursuit la présidente, conseillère municipale.

Se former et sensibiliser

« Nous souhaitons renouer avec la formation, en lien direct avec l'Université de Lorraine. Nous sollicitons les entreprises du territoire pour proposer de la formation à l'écologie ; nous souhaitons aussi sensibiliser les écoles. » Pour cela, l'IEE compte utiliser le numérique. « Il nous faut nous servir du numérique pour organiser des modules de connaissances, à visionner sur internet où nous pourrons parler des bonnes pratiques en matière environnementale », complète Marie-Anne Isler-Beguin.

Tous en réseau

L'IEE a proposé au Centre Jean-Marie Pelt de s'installer aux Récollets pour rassembler notamment les archives de Jean-Marie Pelt. L'ensemble de ses œuvres seront ainsi consultables par les chercheurs et le grand public.  La fondation UEM s'est également vue offrir une meilleure visibilité pour permettre le développement de partenariats privilégiés sur des projets de développement durable.

« Il nous faut enfin nous mettre tous en réseau afin de partager nos connaissances et ainsi nous enrichir mutuellement », conclut la présidente.

« Permettre notre continuité »

Jean-Marie Pelt, dans Le monde a-t-il un sens ? (ouvrage paru en 2014) : « La terre constitue le patrimoine commun à toute humanité et exigera l’alliance de nos volontés et compétences pour permettre notre continuité. Ce ne sont pas les moyens matériels qui font défaut pour atteindre cet objectif, mais bien notre capacité à incarner la bienveillance, le partage et la solidarité dans les relations libérées de la peur. » 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes