Les villes éducatrices rassemblées à Metz

1 décembre 2016

Thèmes : Evénements, Education


Les rencontres nationales des villes éducatrices se déroulent à Metz du 30 novembre au 2 décembre. Elles se penchent tout particulièrement sur la question des mixités.

Metz a le privilège d'accueillir, du mercredi 30 novembre au vendredi 2 décembre, les rencontres nationales des villes éducatrices, organisées par le Réseau français des villes éducatrices que préside François Cuillandre, maire de Brest. En tout, une cinquantaine de collectivités françaises sont représentées lors de ces journées qui, à Metz, prennent une dimension internationale avec la participation d'Ulrich Commerçon, ministre de l'Education du land de Sarre. Des élus de Trèves, de Luxembourg et de Sarrebruck sont également présents. Ces villes appartiennent avec Metz au réseau transfrontalier Quattropole.

"Ce travail de mise en réseau des pratiques des villes en matière d'éducation est précieux", a souligné Dominique Gros, maire de Metz, dans son discours d'accueil prononcé dans l'hémicycle de l'hôtel de région. Ces rencontres 2016 ont pour thème "les mixités, de la petite enfance à l'autonomie" et réunissent les plus grands experts, dont Nathalie Mons, professeur des Unversités à Cergy-Pontoise et présidente du Conseil national d'évaluation du système scolaire, qui a récemment publié un rapport sur les inégalités sociales et migratoires.

"Transmission de valeurs"

"Qu'est-ce qu'une ville éducatrice si elle ne transmet pas les valeurs de mixité et donc d'égalité à ses enfants ?", a également interrogé le maire de Metz, avant d'évoquer la politique municipale en la matière : "Ici, le budget consacré à l'éducation est de 13 millions d'euros. Il constitue, avec celui de la culture, le budget le plus important de la mandature. Ce n'est évidemment pas un hasard si nous avons choisi de placer l'éducation et la culture à la pointe de nos priorités. Les défis que pose l'époque actuelle nous confortent dans ce choix opéré depuis 8 ans." Et Dominique Gros de citer un service pérsicolaire "accessible à tous", "la tarification sociale mise en place dans les cantines", avec pour effet une augmentation de la fréquentation de 55 % depuis la rentrée 2007-2008, à commencer par les quartiers dits défavorisés. "C'est considérable et c'est autant de petits Messins qui peuvent bénéficier des animations proposées et, donc, d'un accès à la culture. L'éducation, c'est la transmission de valeurs - l'égalité, le partage, la solidarité - et c'est tout ce ui touche au quotidien de l'enfant, à son ouverture au monde, sur laquelle une Ville peut avoir un rôle, une prise."

De nombreux ateliers, tables rondes et conférences ont lieu pendant ces rencontres nationales. Les participants, venus de tout le pays, en profiteront aussi pour découvrir Metz dans toute la splendeur de l'avent, à l'occasion des marchés de Noël et des fêtes de la Saint-Nicolas !

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes