Borny : bienvenue à la ferme

13 mars 2017

Thèmes : Développement durable, Quartier Borny, Espaces verts, Economie, Emploi


A quelques pas des immeubles de Borny, en bordure du parc Gloucester, une ferme maraîchère et pédagogique comprenant un magasin de producteurs s’apprête à concrétiser de manière significative le développement de l’agriculture urbaine.

 

Article paru dans Metz Mag n°75 de mars-avril-mai 2017

Une ferme en plein cœur du quartier de Borny ? Parfaitement, et sur près de 3 hectares, le long du parc Gloucester et à l’arrière du centre Bon-Pasteur, siège notamment du centre socio-culturel de Borny, on y trouvera à la fois des élevages de poules, de canards, d’oies, de moutons, de cochons, mais aussi un verger et un jardin maraîcher. Les produits cultivés sur place, à commencer par les fruits et les légumes, seront vendus dans un local aménagé sur place. Impossible d’imaginer un circuit plus court, et un parcours plus direct du producteur au consommateur.

Consommer local

Comme pour l’aménagement de vergers sur les coteaux de Devant-les-Ponts, l’installation d’une ferme dans le quartier de Borny répond en effet à la demande de plus en plus prononcée de consommer des produits locaux. Dans cet esprit, la Ville de Metz avait retenu ce terrain situé à côté d’un jardin public très prisé des habitants et même visible, pour beaucoup, depuis leurs fenêtres, suivant en cela les recommandations de l’Anru : l’Agence nationale pour la rénovation urbaine prône, entre autres ressorts de transformation, le développement de l’agriculture urbaine.

Carton plein, donc : en plus de contribuer au renouvellement en profondeur du quartier, ce projet respecte les principes de l’agriculture biologique tout en garantissant la promotion de la biodiversité et en s’intégrant à son environnement. Il sera porté par Céline et Jean-Philippe Neveux, exploitants à Norroy-le-Veneur, bien connus des habitués du marché de Metz sous l’enseigne des Coteaux gourmands.

Un travail collectif

La ferme de Borny prendra la forme d’une société coopérative d’intérêt collectif. Ce statut permet d’associer différents sociétaires autour d’un projet économique commun d’utilité sociale. Comme d’autres collectivités territoriales, qui peuvent détenir ensemble jusqu’à 50 % du capital de la coopérative, la Ville de Metz a bien entendu vocation à devenir membre de cette structure. Elle en garantira la pérennité, tout en aménageant les lieux en tant que propriétaire. « Un véritable projet collectif », résume Jean-Philippe Neveux, qui l’a détaillé aux habitants du quartier début février lors d’une réunion publique particulièrement suivie, preuve de la curiosité qu’il suscite auprès des riverains. Les particuliers peuvent d’ailleurs s’impliquer dans l’aventure : une souscription est ouverte, permettant de se joindre au capital et de disposer d’une voix au sein de la coopérative.

« Nous tenons à ce que le site soit ouvert sur le quartier, et à en favoriser au plus grand nombre la visite et la découverte », insiste Céline Neveux. La ferme comprend ainsi une dimension pédagogique, de nombreuses animations y seront programmées et une traversée piétonne y sera aménagée. En outre, en termes d’emplois, la réinsertion et l’apprentissage seront deux axes prioritaires.

Six personnes en contrat d’insertion s’apprêtent à œuvrer au démarrage de l’opération, après la réalisation des travaux préalables d’aménagement à hauteur de 75 000 euros (clôture du site, viabilisation, installation de bungalows…). À terme, lorsque la ferme aura atteint son rythme de croisière, elle pourrait compter une vingtaine d’emplois.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur la ferme de Borny, sur les modalités de souscription et pour se faire connaître en tant qu’associé potentiel, rendez-vous sur pam-metz.fr en cliquant ici.
Contact par courriel : pole.bio.metz@gmail.com ; par téléphone : 07 62 94 22 25

Publié par : Ville de Metz

Thèmes