Centre des congrès : un chantier exemplaire

15 mai 2017

Thèmes : Urbanisme, Solidarité, Economie, Emploi


Vendredi 12 mai, la fin du  gros œuvre du chantier du centre Metz-congrès Robert-Schuman a fourni l'occasion de découvrir une construction exemplaire, tant sur la technicité du bâtiment dessiné par l'architecte de renom, Jean-Michel Willmotte que pour l'emploi et l'insertion sociale.

La fin du gros œuvre marque le terme d'une étape importante pour le futur centre des congrès, installé au cœur du quartier de l'amphithéâtre et dont l'ouverture est prévue le 1er septembre 2018. Comme le souligne Dominique Gros, la Ville, Metz Métropole et 3M Congrès "mettent en route les outils de la métropole " avec ce bâtiment généreux et son auditorium modulable pouvant accueillir jusqu'à 1200 personnes. L'architecte, Jean-Michel Willmotte, présent pour l'occasion, a d'ailleurs souligné  son attachement à ce projet liant à la fois simplicité et modernité, tout en concrétisant son ancrage local avec l'utilisation de la pierre de Jaumont.

L'équivalent de 18 emplois à temps plein

La visite de chantier organisée pour l'occasion, vendredi 12 mai, a permis de valoriser de manière forte l'implication sociale du projet et des entreprises. Une priorité ainsi résumée par Jacques Delaine, le directeur régional d'Eiffage Construction : "Nous avons deux satisfactions sur ce chantier. La première concerne le travail avec les entreprises locales et les PME ; nous nous étions engagés à mobiliser des TPE-PME et artisans à hauteur de 30% du montant total des marchés travaux, nous serons en fait autour des 35%. Cela montre bien la richesse des entreprises locales dans le domaine du bâtiment. La seconde, c'est l'emploi en insertion dont l'objectif in fine est d'ouvrir sur des contrats notamment en CDI."

Le contrat de conception, réalisation, entretien et maintenance (CREM) du centre Metz-congrès Robert-Schuman comprend en effet un engagement d’emploi de personnes en insertion à hauteur de 30 000 heures pendant toute la durée du chantier, soit l’équivalent de 18 ETP (équivalents temps plein). Véritable outil au service de l’insertion professionnelle, les clauses sociales permettent un retour à l’emploi des personnes qui en sont éloignées, ou bien rencontrant des difficultés à en trouver (jeunes de moins de 26 ans sans expérience professionnelle, chômeurs de longue durée, seniors, travailleurs handicapés,…).

L'emploi en insertion concerne plusieurs corps de métiers dans le secteur du bâtiment (gros œuvre, charpente, menuiserie, électricité, plomberie, secrétariat administratif, etc.) et représentent plusieurs typologies de métiers (secrétariat, ouvriers, logisticien, assistant conducteur de travaux, etc.).

Les entreprises sont accompagnées et orientées pendant toute la durée du chantier par la Ville de Metz et Metz Métropole par une information sur les différentes possibilités de mise en œuvre de la clause et la mobilisation des partenaires de l’emploi pour la recherche des candidats.

Au 30 avril 2017, 74% des 30 000 heures contractuelles dédiées à l’insertion ont d’ores et déjà été confiées à des personnes en insertion sur le chantier du centre des congrès, dont près de 10 % à des femmes et 30 % à des moins de 26 ans

Retrouvez ces hommes et ces femmes en insertion mais aussi ceux qui les accompagnent dans leur formation dans le film " Metz Congrès Robert Schuman – Les clauses d'insertion du chantier de construction".

Publié par : Ville de Metz

Thèmes