Accueil > Action sociale > L’urgence sociale

L’urgence sociale

Le 115

Oriente et informe 24h/24, toute personne en demande d’hébergement d’urgence sociale en Moselle.
Numéro de téléphone gratuit, à composer entre 9 h et 12 h, d’une cabine téléphonique ou d’un téléphone portable.

Où se restaurer, dormir, se laver, se soigner ?

Le Guide de l’urgence sociale (PDF)

La veille sociale messine

La veille sociale messine réunit de manière hebdomadaire les partenaires de l’urgence sociale, elle permet de favoriser la mise en œuvre d’un accompagnement social concerté en faveur du public en situation d’errance dans les rues de Metz.

Des équipes mobiles de travailleurs sociaux vont à la rencontre des personnes en situation d’errance à Metz. Des lieux d’accueil, d’écoute et d’orientation sont à la disposition des personnes sans domicile fixe en ville.

La domiciliation

La domiciliation est définie par l’article 51 de la loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le Droit Au Logement Opposable et par les décrets n° 2007-893 du 15 mai 2007 et n° 2007-1124 du 20 juillet 2007 relatifs à la domiciliation des personnes sans domicile stable. Il est ainsi fait obligation aux CCAS de permettre à ceux qui le souhaitent et sous certaines conditions, de faire valoir leurs droits à des prestations sociales et d’y recevoir leur courrier. Un accompagnement social est proposé à chaque personne domiciliée.

Les assises de la solidarité messine

Depuis la fin d’année 2014, un réseau inter associatif a été créé dans l’objectif de favoriser la collaboration entre tous les acteurs, et ainsi développer la recherche collective de solutions face aux difficultés rencontrées par les messins.

En prenant appui sur le plan pluriannuel de lutte contre les exclusions, les associations à l'origine du réseau ont souhaité développer des groupes de réflexion. Ainsi elles sont devenues porteuses d’ateliers sur des thèmes comme l'urgence alimentaire, l'hébergement et le logement, la domiciliation, l'accès aux soins et à la complémentaire santé. Le CCAS soutient déjà les initiatives des associations dans le champ de l’urgence sociale (mise en œuvre de la veille sociale, financement de chantiers d'insertions jeunes 18-25 ans , financement des restaurations sociales, des équipes de prévention, des équipes de maraude…).
Il accompagne aujourd’hui le réseau inter associatif par le soutien de ses assises (le 30 avril 2015) pour mettre en avant les acteurs, les faire se connaître et reconnaître, pour qu’ils engagent la discussion avec les institutions, pour partager des initiatives et dresser des conclusions permettant établir « une feuille de route » autour de la situation actuelle en termes de bilans, d’enjeux et de perspectives