BIOMASSE

Photo de la Centrale à biomasse

UEM, crée à Metz-Chambière, est l'une des plus importantes unités de production thermique et électrique à partir de biomasse de France, projet fortement soutenu et approuvé par la Ville de Metz.

Exceptionnel par la taille du réseau de chauffage urbain concerné et la proportion d'énergies renouvelables utilisée, cet unité place Metz sur le podium des villes les plus écologiques et les plus performantes de France ! Cette centrale à biomasse permet aux Messins de bénéficier d'un réseau de chaleur provenant à 60% d'énergie renouvelable.

Depuis 1961 et jusqu'à aujourd'hui, la centrale thermique de Metz-Chambière bénéficiait d'un approvisionnement multi-énergies, utilisant gaz, vapeur et charbon.
Suite aux importants travaux de transformation effectués, la centrale utilise majoritairement la biomasse et est exemplaire par sa puissance, ses performances énergétiques et son ampleur. Elle contribue ainsi de façon significative d'une part, à la diminution des rejets de gaz à effet de serre sur Metz et d'autre part, à la préservation de ressources énergétiques non renouvelables.

L'unité permet de réduire les émissions de CO2 de 57 000 tonnes par an ce qui correspond à l'équivalent de CO2 émis par 14 000 véhicules parcourant 20 000 Km/an. La cogénération biomasse d'UEM permet en outre de valoriser l'activité forestière locale, tout en rendant le prix de vente de la chaleur (Metz possède l'un des plus grands réseaux de chaleur français) moins dépendant du prix d'énergies importées.

La nouvelle centrale produit donc une énergie 100% locale et participe au développement économique et à l'emploi dans la région, tout en contribuant largement aux actions de la Ville de Metz en faveur du développement durable.

Une énergie issue du bois

Il n'est absolument pas question de "déboiser" ou appauvrir la biodiversité de la forêt, au contraire, il s'agit de mieux la gérer en favorisant un usage des sous-produits habituellement abandonnés.
Ainsi l'énergie est produite à partir :

Afin d'assurer l'approvisionnement, un parc à combustible de 1,5 ha permettant de stocker 15 jours de combustibles (5000 tonnes) a été aménagé.