Accueil > Metz, ville jardin

Metz, ville jardin

Photo du parc de la Seille

Par sa configuration naturelle et urbaine, la Ville de Metz possède un fort potentiel « vert », préservé de longue date, y compris dans les périodes de forte expansion urbaine où la voiture dominait les logiques de fabrique de la ville. 

La politique municipale volontariste en matière d’espaces verts a permis à Metz de forger sa réputation de ville verte, qui au fil des transformations de la société a évolué vers la ville fleurie, la ville jardin et évolue encore aujourd'hui vers la ville nature et la ville fertile.

Les pratiques et les métiers municipaux se sont renouvelés pour répondre à de nouvelles logiques : zéro pesticide, gestion différenciée, protection biologique intégrée, charte de l’arbre, prise en compte de la biodiversité, marche urbaine, besoin de rencontre dans les jardins au travers d’animations...

Les citoyens deviennent toujours plus acteurs de leur espace quotidien, en s’appropriant notamment les outils de démocratie participative : avec plus de 40 % des projets concernant les espaces verts, le premier exercice du Budget Participatif de la Ville de Metz en 2014 témoigne ainsi de la forte implication de nos citoyens pour la qualité de leur cadre de vie. De plus en plus, la Ville est sollicitée pour soutenir des initiatives citoyennes et associatives qui marquent une volonté d’engagement individuel et collectif pour préserver la nature urbaine : jardins partagés, pédagogiques ou d’insertion, compostage de quartier, ouverture et entretien de sentiers, « incroyables comestibles », vergers collectifs.

Avec près de 45 % de son territoire non artificialisé, Metz présente une trame verte conséquente qui s'appuie d'abord sur le réseau hydrographique : Moselle, Seille, Ruisseau de la Cheneau, ruisseau de Vallières…

Depuis le début des années 1970, le réseau de promenades a été constitué peu à peu et a investi les espaces, naturels historiques, religieux, militaires ou ferroviaires en reconversion : les forts sont devenus des espaces de nature, boisés et ouverts au public : Fort de Queuleu (40 ha), Fort de Bellecroix (20 ha), Fort des Bordes (3 ha).

Plusieurs parcs publics ont été aménagés sur des anciennes propriétés de congrégations religieuses (Parc Sainte Chrétienne, Parc de Gloucester). Le parc du Pas du Loup (20 ha) a vu la reconquête de la nature sur une ancienne décharge et le Parc de la Seille (16 ha) sur une friche ferroviaire.

Ville Jardin, la nature est présente à Metz jusqu'au cœur de la cité : avec plus de 580 hectares d'espaces verts gérés par la Ville, soit environ 45 m2 de verdure par habitant, Metz se place parmi les premières villes vertes de France.

Logo Villes et Villages FleurisDes actions d'aménagement menées par la municipalité depuis 30 ans ont permis de préserver, de compléter et d'embellir ces espaces qui rivalisent aujourd'hui de beauté. En remportant en 1994, le grand prix européen du fleurissement, et par la labellisation "4 fleurs" au Concours National des Villes et Villages Fleuris depuis 1992, Metz se positionne résolument comme une ville où il fait bon vivre et se promener.


.