Accueil > Metz, ville jardin > Patrimoine arboré

PATRIMOINE ARBORÉ

Photo du Parc du Pas du loupLes bienfaits de l’arbre urbain

Formant un élément essentiel du paysage urbain, l’arbre contribue par sa présence à rendre la ville plus attractive et plus humaine. Chargé d’une forte valeur symbolique, l’arbre tient une place de choix dans notre imaginaire collectif :

Les arbres constituent un lien entre les générations et les alignements d’arbres font partie intégrante de l’urbanisme et mettent en valeur les places, les voiries, et les éléments architecturaux de nos villes.

Accompagnant notre quotidien, les arbres urbains dispensent aussi un certain nombre de bienfaits au sein de nos villes : lutte contre les pollutions atmosphériques et sonores, régulation des eaux de pluie et du climat. Ils contribuent à la biodiversité urbaine et aux continuités écologiques…

L’arbre, au cœur d’un environnement hostile

L’atmosphère chaude, sèche et polluée de la ville engendre une forte transpiration des arbres. L’ombre des bâtiments, l’éclairage nocturne, les particules en suspension dans l’air perturbent aussi la photosynthèse. Volume de terre limité, imperméabilisation des surfaces et tassement du sol occasionnent un stress hydrique important.

Les arbres affrontent aussi les conséquences de l’activité urbaine : blessures de l’écorce et du tronc de la part des automobiles ou lors des travaux de voirie ou sur les réseaux, brûlures et intoxications par le sel de déneigement, actes de vandalisme. Les blessures de l’écorce et du tronc, le stress, favorisent l’entrée des organismes pathogènes qui abrègent la vie de l’arbre.

Les arbres d’alignement à Metz

D’un millier en 1900, le nombre d’arbres d’alignement à Metz est passé à 2 000 en 1940, 5000 en 1970 et 9 100 en 2015. Les alignements d’arbres messins se déclinent en 144 essences différentes (genres, espèces et variétés). De nouvelles essences sont régulièrement testées afin d’en élargir la gamme, notamment pour réduire la vulnérabilité des alignements.

Les arbres de parc et des espaces boisés

L’effectif des arbres présents dans les parcs et promenades est évalué à 23 000 unités auxquels il faut ajouter ceux inclus dans les 87 hectares d’espaces naturels et boisés.

Une bonne connaissance du patrimoine arboré

Les arbres d’alignement et les arbres les plus importants des parcs font l’objet d’un recensement et d’une cartographie précise. Une base de données fournit pour chaque arbre ses principales caractéristiques, le détail des interventions dont il a fait l’objet et son état général.
L’ensemble des arbres sont inspectés au minimum une fois par an et plus si besoin. Des expertises externes avec tests sont effectuées le cas échéant par des organismes spécialisés.

L’entretien des arbres

Surveillés tout au long de l’année, les arbres font l’objet de soins attentifs. Les opérations de plantation, de taille de formation et de soins courants aux arbres sont de la responsabilité de chaque chef d’équipe. Les opérations d’élagage, d’éclaircissage et d’abattage des arbres de grandes dimensions sont confiées à une équipe de 7 élagueurs, formés aux techniques de la taille douce.

Le soin aux arbres

Les soins prodigués lors de la plantation visent à garantir aux arbres les conditions de croissance et un bon état sanitaire pour de nombreuses années. Une attention particulière est apportée au mélange terreux, au drainage, aux protections et aux tailles de formation. Le recours aux mélanges terres-pierres pour la plantation des arbres s’est généralisé s’il est possible de réaliser des fosses de plantations d’un volume suffisant. Chaque arbre planté est équipé d’un drain pour l’arrosage et l’oxygénation des racines, d’une protection contre l’échaudure et éventuellement d’un arceau protecteur.

Les tailles d’éclaircies, les abattages des sujets âgés et potentiellement dangereux sont régulièrement programmés pour assurer une croissance harmonieuse et le renouvellement des populations.

Un traitement préventif est réalisé chaque année, ponctuellement, contre la chenille processionnaire du chêne. La prévention permet aussi de limiter l’impact de certains ravageurs : le  ramassage systématique des feuilles mortes a permis de contenir l’épidémie de mineuses du marronnier.

Les pieds d’arbres ne sont plus désherbés chimiquement et lorsque cela est possible des plantations couvre-sol sont implantées. De nombreux essais de diversification de la végétalisation des pieds d’arbres sont réalisés chaque année afin de trouver la meilleure adaptation possible à toutes les situations.

Le renouvellement des arbres

Les arbres qui font craindre pour la sécurité ou ceux dont la vigueur et l’esthétique ne donnent plus satisfaction font l’objet d’un remplacement.

Le programme de renouvellement est présenté en commission Environnement, auprès des Comités de quartier et le cas échéant auprès de l’Architecte des Bâtiments de France.

Depuis 2014, deux partenariats avec la Ligue de Protection des Oiseaux Moselle et la CPEPESC Lorraine (Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères) permettent une préservation de la biodiversité, par une adaptation du calendrier d’interventions aux périodes de nidification. Si, pour des raisons de sécurité, l’intervention ne peut être reportée, les animaux présents sont alors transportés en centre de soins.

Le choix des essences replantées tient compte des contraintes du milieu. Afin de limiter le recours aux élagages futurs, l’espace entre les arbres a été augmenté au cours de ces dernières années.

Les essences de faible longévité sont abandonnées au profit d’espèces moins volumineuses et à durée de vie plus longue. L’introduction de nouvelles espèces est effectuée de façon à diversifier la végétation présente dans la ville et à diminuer l’impact de certains ravageurs. Les essences à fleurs simples sont privilégiées pour favoriser les insectes pollinisateurs.

La Charte de l’Arbre

Forte de l’expérience acquise dans le domaine de la gestion du patrimoine arboré, la Ville de Metz a élaboré en 2014 une Charte de l’Arbre et a noué des partenariats avec les différents acteurs de l’arbre en ville. Pédagogique et pratique, elle présente une palette complète de bonnes pratiques pour guider l’action dans tous les travaux et les projets urbains et énonce les engagements de chacun afin de mieux assurer la protection et la promotion des arbres à Metz.