Accueil > Metz, ville jardin > Metz, ville nature > La gestion différenciée des espaces verts

La gestion différenciée des espaces verts

Photo d'une prairie fleurie au bord de la Seille

Depuis janvier 2011, le Pôle Espaces Verts de la ville de Metz a intégré la notion de "gestion différenciée" dans ses pratiques d’entretien des espaces verts. l’objectif est de proposer une gestion adaptée aux différents espaces de la ville tout en préservant la biodiversité. Cinq classes d’entretien ont ainsi été définies.

Photo du Jardin BotaniqueClasse 1 - Jardins de prestige : la nature est très maîtrisée

Le jardinier organise le jardin et veille à sa mise en scène avec beaucoup de minutie. Le fleurissement est saisonnier et très soigné, les gazons sont arrosés régulièrement et tondus plus de 25 fois dans l’année.


Photo de la rue Basse-SeilleClasse 2 - Jardins traditionnels : la nature est domestiquée

Le jardinier organise un fleurissement horticole à base d’arbustes, de rosier et de plantes vivaces. L’arrosage est occasionnel et le gazon est tondu de 10 à 15 fois par an, en mulching (l’herbe broyée est laissée sur place).


Photo du Parc de la SeileClasse 3 - Jardins naturels : la nature est encouragée

Le jardinier favorise une ambiance champêtre, à l’aide de prairies fleuries pérennes, de bulbes naturalisés et d’essences locales. Les pelouses sont fauchées 2 à 3 fois par an. Seul le bord des allées est tondu régulièrement.


Photo du Parc du Pas-du-LoupClasse 4 - Jardins sauvages : la nature est privilégiée

Le jardinier n’intervient que très ponctuellement, pour des raisons de sécurité. La fauche est sélective, et les végétaux toujours indigènes. La vocation écologique de ces espaces est forte.


Photo du Stade de BellecroixClasse sport - Terrains de sport : la nature au service du sport

Le jardinier contrôle tous les paramètres afin de proposer des pelouses denses, homogènes et utilisables en toute saison. Tonte, fertilisation et arrosages sont très réguliers. Le désherbage est sélectif, ponctuel et ciblé.


Questions / Réponses

Pourquoi certains espaces ne sont-ils pas tondus toutes les semaines ?
Ce n’est pas le signe d’un défaut d’entretien, mais le gage d’un développement de la biodiversité (faune, flore). Ces jardins champêtres peuvent ainsi jouer leur rôle de pelouses à papillons et à insectes mellifères.

Pourquoi les déchets de tonte ne sont-ils pas toujours ramassés ?
En agissant de cette manière, les transports de déchets sont limités. De plus, l’herbe se décompose rapidement, fournit de l’humus au sol, et améliore sa fertilité.

Pourquoi les arbres ou les arbutes devant chez moi ne sont-ils pas taillés?
Contrairement à certaines idées reçues, la taille régulières des arbres et des arbustes n’est pas nécessaire. Les ligneux, bien choisis, sont ainsi laissés en formes libres dans les jardins à caractère naturel.

Pourquoi certaines places et allées sont-elles envahies d’herbes ?
Le Pôle Espaces Verts de la Ville de Metz mène une politique de "Zéro Pesticide", afin de protéger la ressource en eau et éviter l’utilisation de produits chimiques néfastes pour l’environnement. Le désherbage est désormais réalisé de façon mécanique ou thermique. Toutefois, certaines surfaces peu fréquentées ne nécessitent pas de désherbage et sont peu à peu engazonnées.

Pourquoi les pieds d’arbres sont-ils plantés ou engazonnés ?
La végétalisation des pieds d’arbres, favorisée par l’abandon des herbicides, témoigne du retour de la Nature en ville.

Télécharger la page en format pdf