Accueil > Tranquilité publique

Prévention

prevention

Comment la ville lutte contre l'insécurité routière et les nuisances sonores des deux-roues ?

La baisse générale, constatée ces dernières années, du nombre d'accidents sur la ville de Metz résulte d’une vigilance accrue des forces de l’ordre. C’est aussi le fruit de la politique menée par la Ville de Metz qui aménage et sécurise les voiries. Par ailleurs, les deux roues sont souvent à l'origine de nuisances sonores pour les riverains. C'est pourquoi, la Police Municipale, avec le soutien de la Police Nationale, met en place des opérations visant à contrôler les engins motorisés. Ainsi, en 2012, 191 timbres amendes et plusieurs procédures ont été dressés aux deux roues pour défaut du respect du code de la route. Les résultats ont été à la hauteur de l'engagement des forces de police avec la saisie de 67 véhicules.

La saisie du véhicule intervient pour plusieurs facteurs dont le principal est la non-homologation des engins motorisés qui sont interdits dans la circulation sur la voie publique. Les contrevenants s'exposent à des peines d'amende (jusqu'à 1 500€ : contravention de 5ème classe). Dans le cadre de la coopération engagée sur ce sujet avec la justice, la Ville de Metz a reçu du Procureur de la République l’autorisation de procéder à la destruction de certains de ces engins (12 depuis le début 2013).

Ces actions sont nécessaires, mais plus que tout, c’est un travail d’éducation et de sensibilisation qu'il est nécessaire de mener. C’est ce que réalise le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de la Ville de Metz en organisant des actions de prévention dans les collèges et lycées. Entre 2010 et 2012, avec l'aide de nombreuses associations 8 000 BD "J’écoute ton scoot" ont été distribuées dans les collèges et lycées de la Ville de Metz. En 2013, 5 000 DVD "Scoot attitude" ont été distribués aux collégiens et lycéens de Metz afin de sensibiliser les jeunes aux dangers de la conduite des deux roues, à partir de l’implication effective de collégiens « coauteurs » de ces supports en plus des opérations classiques organisées par la Prévention Routière chaque année dans les établissements scolaires.