Chenilles processionnaires : attention aux poils urticants

1 juillet 2019

Des chenilles processionnaires se sont installées sur les chênes de la ville. Même si elles sont maintenant entrées en période de l'envol des papillons, leurs poils, très urticants et fortement allergènes, restent encore très présents dans les anciens nids. Il est déconseillé de s'en approcher, même pour les animaux.

Plusieurs chênes sont infestés par ces chenilles. Ces arbres sont marqués par un ruban rouge et blanc et d'un panneau d'information.

Caractéristiques des chenilles

La chenille processionnaire Thaumeyopoea processionea est un ravageur spécifique du chêne. Le développement de cet insecte s’effectue en 5 stades larvaires. À partir du 3ème, les chenilles sont armées de poils urticants qui restent actifs sur les cocons et les mues. Actuellement, les insectes sont en fin de développement (5ème stade) et se regroupent en nids avant de se transformer en papillons. Ces nids contiennent de nombreux poils urticants qui demeurent présents même après le départ des papillons.

Moyens de lutte

Sur l’ensemble de la ville, un traitement biologique préventif est réalisé chaque année. Malgré ce traitement, si les chenilles prolifèrent, plusieurs solutions existent :

  • enlever mécaniquement les nids,
  • traiter avec un insecticide.

La première méthode est très lourde à mettre en place car le personnel qui intervient doit être intégralement protégé contre les poils urticants. Cette solution est donc réservée aux zones très sensibles (écoles par exemple).

La seconde méthode s’avère efficace mais est source de pollution pour le milieu.

Compte tenu de la faible importance des foyers présents et du caractère écologique et naturel de ce boisement, il a été décidé de laisser les nids en place et d’avertir le public sur les précautions à prendre à savoir :

  • Ne pas sortir du chemin à proximité des chênes signalés.
  • Ne pas toucher aux nids ou aux branches mêmes tombés au sol.
  • Tenir son chien en laisse.
  • Portez des vêtements couvrants et limitez les frottements au niveau des yeux.
  • En cas de manifestations allergiques au niveau des yeux, de la peau ou des voies respiratoires, consultez votre médecin traitant.

 

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse