Covid-19 : appel à la coopération et à la solidarité entre les villes

31 mars 2020

Dernières informations sur metz.fr/covid-19

Dominique Gros, maire de Metz, a fait appel à la solidarité nationale des villes pour connaître les possibilités d'accueil de patients en réanimation atteints par le Covid-19 par les hôpitaux français, afin de soulager les soignants locaux et les hôpitaux du territoire nord mosellan qui risquent d'être submergés par la vague du virus. Il a par ailleurs sollicité son homologue de Trèves, Wolfram Leibe, pour l'accueil de malades par les hôpitaux de la ville allemande.

 

 

La pandémie du Covid-19 frappe durement la France et particulièrement le Grand Est.
Après l'Alsace, c'est maintenant la Lorraine Nord et la Moselle qui sont atteintes par la vague du virus.

Du fait de cette situation exceptionnelle, le Centre Hospitalier Régional (CHR) de Metz-Thionville, ainsi que les services hospitaliers du secteur de Forbach en Moselle Est, sont confrontés à un afflux de patients sans précédent, notamment pour les lits de réanimation qui sont indispensables au traitement de la forme la plus aiguë de la maladie.

Toutes les structures hospitalières publiques et privées des territoires concernés ont installé tous les lits de réanimation possibles et sont néanmoins saturées, malgré une coordination exemplaire.

Des hôpitaux de France et d'Allemagne ont d'ores et déjà accepté d’accueillir certains des malades en réanimation du CHR de Metz- Thionville, transférés dans des trains spéciaux, des hélicoptères ou des avions. Récemment, un TGV a quitté la Lorraine vers le sud avec à son bord 24 patients en réanimation, et des hélicoptères ont transporté au compte-goutte des malades vers l’Allemagne voisine. Ces secours sont bienvenus mais ne sont malheureusement pas suffisants, d'autres transferts de patients sont nécessaires.

 

Appel à la solidarité nationale des villes

C'est donc à la solidarité nationale qu'a fait appel Dominique Gros, maire de Metz et président du CHR de Metz-Thionville, à travers le réseau des villes et métropoles France Urbaine, afin de connaître les possibilités des autres hôpitaux français en matière de transferts de patients, pour pouvoir passer la vague qui, autrement, risque de submerger la capacité d'accueil des hôpitaux du territoire nord mosellan.

 

Solidarité entre villes jumelées

En outre, et toujours afin de soulager les équipes médicales locales face à l'augmentation massive d'hospitalisations, Dominique Gros a sollicité son homologue maire de Trèves, Wolfram Leibe, pour la prise en charge par les hôpitaux de la ville allemande de quelques patients en réanimation.

La Directrice du CHR de Metz-Thionville, Marie-Odile Saillard, s'est félicitée de ces démarches. Un premier patient est parti hier soir, lundi 30 mars, pour Trèves, un autre ce matin, mardi 31 mars. D'autres suivront.

Cette coopération internationale témoigne de l'intensité de la relation d'amitié entre Trèves et Metz. Pour rappel, les villes de Trèves et de Metz sont jumelées depuis 1957.
Mardi 10 mars, Dominique Gros avait répondu à l'invitation de Wolfram Leibe pour procéder au renouvellement de la signature de la charte de jumelage entre les deux villes, en introduction du Conseil municipal de la cité allemande.
Afin de réaffirmer leur engagement réciproque, une cérémonie en présence du Maire de Trèves était programmée deux jours plus tard à Metz.
Malheureusement, en raison de la propagation du virus, le Maire de Trèves avait dû annuler cette visite à Metz.

Par ailleurs, dans le cadre du récent nouveau jumelage entre la Ville de Metz et la Ville de Nankin, la Municipalité avait fait don de 5 000 masques de protection à sa jumelle chinoise, dans la première quinzaine du mois de février.
À leur réception à Nankin, ces masques de protection avaient été délivrés notamment au personnel médical chinois en première ligne. Han Liming, Maire de Nanjing, avait adressé à plusieurs occasions à Dominique Gros ses remerciements.
En gage de solidarité, la métropole chinoise a par la suite fait parvenir à Metz une dizaine de milliers de masques.

Face à la pandémie du Covid-19, l'union et la solidarité entre les villes sont plus que jamais nécessaires pour aider le personnel soignant dans sa tâche héroïque de tous les instants.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse