Cet événement est terminé

Revoir les villes

Du jeudi 1er novembre au mercredi 27 février.

Date(s)
Du jeudi 1er novembre au mercredi 27 février.

Lieux
La Porte des Allemands

Tarifs
Gratuit

Informations
Horaires :
Accueil du mardi au dimanche de 14h à 17h.

Visite guidée de la porte des Allemands et de l'exposition les dimanches à 15h (à partir du 9 décembre).
Durée : 45 min.
Gratuit.
A partir de 11 ans.
Sans inscription, se présenter à l'accueil de la porte des Allemands 5 min. avant le début de la visite.

Vernissage le mercredi 7 novembre à 18h30.

Les livres rassemblent des fragments discontinus de quotidien, des éclats épars de vécu, ils condensent dans de petits objets toute la complexité et la multiplicité des choses. L'exposition "Revoir les villes" est, pour les artistes Marie-Amélie Raucourt et Emma Schwarb, l’occasion de dévoiler la puissance créatrice qui sommeille dans les livres. Le livre de Calvino leur est apparu comme un formidable réservoir non pas de villes imaginaires mais de regards à porter sur la ville.

L'exposition est pensée comme une introduction à une interrogation plus approfondie des villes par la littérature. La richesse de l’œuvre de Calvino esquisse en effet de nombreuses pistes de réflexion pour une analyse urbano-poétique de la ville. Ce projet de transcription en maquettes des "Villes invisibles" est pour les artistes l’occasion d’interroger notre propre rapport aux villes.

L’œuvre est ici envisagée comme un nouvel outil de perception et d’analyse de la ville afin d'en révéler de nouvelles strates de compréhension. Au-delà des outils cartographiques que nous possédons aujourd’hui, nous en oublions parfois les capacités de perceptions sensibles et physiques liées à nos propres corps, mais également le pouvoir de l’imaginaire, du récit et des mots.


Organisée par la Maison de l'architecture de Lorraine en partenariat avec la Ville de Metz.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse