Tout savoir sur la rentrée scolaire 2013

4 juillet 2013

Thèmes : Vie étudiante, Vie de la mairie, Education


Dans le cadre de l'application de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2013, la Ville de Metz s'était engagée en mars dernier à revoir les parents d'élèves afin de leur préciser les modalités pratiques de la réforme. Quatre temps d'échange avec les parents élus ont donc été organisés. Les principales questions posées au cours de ces temps ont été synthétisées pour alimenter une foire aux questions dans laquelle vous trouverez les réponses aux questions que vous vous posez en tant que parents au sujet de la rentrée scolaire.

Choix d'appliquer la réforme dès la rentrée 2013

Pourquoi avoir choisi d'appliquer la réforme dès 2013 alors qu'on aurait pu avoir un projet plus abouti en 2014 ? Il n'y a pas eu de concertation.

Suite à la consultation des différents acteurs (parents, enseignants, associations), la Ville a choisi d'appliquer la réforme dès 2013. La Ville a estimé, tout comme ses principaux partenaires -les associations périscolaires-, qu'elle était en capacité de réorganiser l'offre de service pour tenir compte des nouveaux horaires.

À partir de la rentrée, la Ville met en place la nouvelle organisation de la semaine. Elle initie surtout un Projet Educatif Local (PEL) destiné à mettre en cohérence toutes les actions éducatives que la Ville mène à destination des enfants messins pendant le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire. Ce projet éducatif sera également l'occasion de réfléchir à de nouveaux projets afin justement d'aller vers la proposition de nouvelles activités et une amélioration de la qualité.

Quelles seront les heures d’ouverture des portes des écoles ?

Comme aujourd’hui, les portes ouvriront 10 minutes avant la classe, soit 8h20 au lieu de 8h05.

Coût du périscolaire

Vous aviez dit que le périscolaire ne coûterait pas plus cher à partir de la rentrée avec la demi-heure supplémentaire. Cela signifie-t-il que la première demi-heure sera gratuite ?

La Ville s'est engagée, en effet, à ce que le périscolaire ne coûte pas plus cher aux parents avec l'augmentation de la durée induite par la réforme. Pour cela, c'est le tarif horaire qui a été abaissé, c’est-à-dire qu’un accueil de deux heures et demie de périscolaire demain sera facturé au même prix qu’un accueil de deux heures aujourd'hui. La première demi-heure ne sera donc pas gratuite.

Quel sera le tarif du périscolaire le matin ?

Le tarif reste inchangé : 1€ quelle que soit la durée pour un périscolaire fonctionnant de 7h30 à 8h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis ou les mercredis de 7h30 à 9h.

Pourquoi n'y-a-t-il pas d'harmonisation des tarifs périscolaire entre les associations ?

Pour développer rapidement une offre d’accueil périscolaire sur tout le territoire communal, la Ville s’est appuyée sur les associations périscolaires préexistantes, qui détiennent un vrai savoir-faire. Ces associations ont des organisations et des histoires différentes. Dans le cadre des conventions passées avec ces structures, la Ville a  déjà encadré les tarifs dans une fourchette de 0.50€ à 2.5€ de l’heure, en fonction des revenus des parents. Elle réfléchit  à harmoniser davantage les prestations et les tarifs, mais les possibilités sont juridiquement limitées.

En tant que parents, vous avez aussi le droit d’obtenir des informations sur les associations dont vous êtes adhérents dès lors que vous y inscrivez votre enfant. Vous pouvez donc demander à assister aux assemblées générales, à consulter le projet pédagogique et faire des réclamations.

Pour déposer et venir chercher les enfants aux mêmes heures qu'aujourd'hui sans périscolaire (à 8h05 et 16h15) nous aurons besoin demain d'inscrire nos enfants au périscolaire, donc ce sera plus coûteux pour les parents qui ne peuvent s'arranger autrement. Qui prend en charge ce surcoût ?

Les familles qui font appel au périscolaire aujourd'hui ne paieront pas plus demain grâce à un abaissement du tarif horaire. Les deux heures trente de périscolaire du soir demain seront  facturées au même prix que deux heures aujourd'hui. Le tarif du matin restera à 1€ par matin quelle que soit la durée. Il est vrai que cette réforme aura un coût pour les familles qui n'utilisaient pas le périscolaire et qui ne recourraient pas à un mode d’accueil payant le mercredi. Mais il ne s’agit pas de la majorité et la Ville ne peut malheureusement pas répondre à chaque organisation particulière des familles.

Des dispositifs d'aides aux familles en difficulté financière ont-ils été prévus afin qu'elles puissent inscrire leurs enfants au périscolaire ?

Des aides du CCAS existent pour alléger la charge de la restauration scolaire aux familles en difficulté. Le CCAS propose également le Pass Metz Loisirs (PML) grâce auquel les enfants peuvent s'inscrire à des activités de loisirs ou au périscolaire. 

Effectifs futurs du périscolaire

Comment l'augmentation des effectifs du périscolaire avec la réforme a-t-elle été anticipée? Pourquoi aucun sondage n'a été effectué ?

Les retours d'expérience d'autres villes, qui avaient fait le choix du sondage, montrent que les résultats de ces sondages ne sont pas fiables puisqu'ils prédisent une augmentation de la fréquentation du périscolaire bien supérieure à la réalité. La Ville s'est donc basée sur une étude menée par la Ligue de l'Enseignement en Moselle qui prévoit globalement une augmentation d'environ 10% de la fréquentation du périscolaire suite à la réforme des rythmes. La Ville a également rencontré chaque association assurant le périscolaire et a pris connaissance des contraintes de chaque site. Les sites en éventuelle tension ont été repérés et la Ville a anticipé les possibles saturations de locaux par la recherche de nouvelles solutions. Cela concerne Plantières et Saint-Eucaire. Il faut cependant apaiser les inquiétudes en rappelant que les enfants qui fréquentent chaque jour le périscolaire ne représentent pas une majorité. Sur les 9 200 enfants scolarisés, seuls 1000 fréquentent le périscolaire du soir et 300 le périscolaire du matin, en moyenne.

Heure minimale de périscolaire

Je peux venir chercher mes enfants à 16h15 mais pas à 15h45. Avec l'heure minimale de périscolaire imposée, mes enfants seront-ils obligés de rester jusqu'à 16h45 au périscolaire alors que je peux venir les chercher à 16h15 ?

La Ville a fait le choix de demander aux familles qui utilisent le périscolaire du soir de s'engager à y laisser leurs enfants au minimum une heure pour répondre à une exigence de qualité exprimée par les parents.

Avec l'heure minimale de périscolaire, l'enfant que les parents ne pourront pas venir chercher à 15h45 fera au final la même journée qu'avant, voire une journée plus longue.

La réforme a été pensée par les chronobiologistes pour s'adapter au mieux au rythme d'apprentissage de l'enfant. Le temps scolaire et le temps périscolaire ne demandent pas la même concentration. Cette réforme, en allégeant le temps d'apprentissage des enfants, s'adapte donc mieux à leur rythme. C'est pour répondre à l'exigence de qualité exprimée par les parents eux-mêmes qu'il a été convenu de fixer une durée minimale de fréquentation périscolaire.

Qualité du périscolaire

L'association qui gère le périscolaire sur l'école de mon enfant ne propose pas d'activités de qualité. La Mairie peut-elle intervenir ?

Il faut relativiser l’exigence qu’ont certains parents par rapport à l’accueil périscolaire. Toutes les associations périscolaires sont agréées par la DDCS (ex-Jeunesse et Sport) et satisfont à une réglementation stricte  en termes de qualification du personnel, de taux d’encadrement et de projet pédagogique.  

Par ailleurs,  en tant que parents, vous avez le droit d’obtenir des informations sur les associations dont vous êtes adhérents dès lors que vous y inscrivez votre enfant. Vous pouvez donc demander à assister aux assemblées générales, à consulter le projet pédagogique et faire des réclamations.

Quelle sera la qualification des agents chargés du périscolaire ?

Ils sont titulaires d’un BAFA ou BAFD, d'un CAP Petite Enfance, etc.

Qu’entendez-vous par accueil de qualité ?

Les associations sont déclarées auprès du Ministère de la Cohésion Sociale, elles doivent mener des projets de qualité sous peine d’être requalifiées en garderie.

Réforme et ouverture au sport et à la culture

La réforme devait favoriser l'ouverture au sport et à la culture des enfants. Des dispositifs vont-ils être mis en place par la Ville ?

C'est une réforme des rythmes, dont le but premier n'est pas de mettre en place des activités culturelles et sportives, mais d'adapter le temps scolaire au rythme d'apprentissage de l'enfant par un allègement des journées ainsi que par la mise en place d'une demi-journée supplémentaire. Dès la rentrée 2013, la Ville met donc en œuvre la nouvelle organisation.

Et parallèlement, l’élaboration du projet éducatif sera l'occasion de réfléchir à de nouveaux projets afin justement d'aller vers la proposition de cycles d'activités sportives ou culturelles complémentaires à l’accueil périscolaire traditionnel.

Dès la rentrée de septembre, la Ville prévoit d'ailleurs une amélioration de la qualité de la pause méridienne par la mise en place de cycles d'activités ponctuelles au moment de la pause méridienne. Elle mobilise des services de la Ville (école des sports, médiathèque) et des partenaires associatifs pour ce projet.  

La suppression du mercredi matin met en difficulté les associations qui vont devoir trouver d’autres créneaux. D’autres villes ont dégagé des demi-journées de temps périscolaires.

Des villes comme Lille ou Paris ont libéré des demi-journées mais le décret ne donne pas la possibilité de faire des journées de plus de 5h30. Comme le temps scolaire reste de 24 heures par semaine, il n’est pas possible de banaliser une demi-journée en temps périscolaire.)Aide aux devoirs

Peut-on prévoir de l'aide aux devoirs pendant le périscolaire afin d'éviter que les enfants aient à en faire en rentrant chez eux après le périscolaire ?

La Ville a conscience qu'il s'agit d'une demande récurrente des parents. Néanmoins, elle ne peut pas prévoir de l'aide aux devoirs car ils sont théoriquement interdits à l'école primaire depuis la circulaire de 1956 supprimant les devoirs à la maison. La mise en place d'une aide aux devoirs nécessiterait également la mobilisation d'un personnel qualifié dont la Ville ne dispose pas. Certaines associations assurant le périscolaire prévoient cependant une ouverture des cahiers de textes et un espace pour les enfants dédié à ce temps.

Y aura-t-il de l’aide aux devoirs pendant le périscolaire ?

Non car cela suppose un personnel qualifié, toutefois ce besoin pourra être intégré dans le cadre du Projet Éducatif Local.

Pause méridienne

Qu'avez-vous prévu pour améliorer la qualité de la restauration et de la pause méridienne? Du personnel qualifié va-t-il être recruté ?

La Ville a déjà œuvré pour l'amélioration de la qualité de la pause de midi, en construisant de nouveaux restaurants, en passant des conventions afin de donner accès aux élèves à des sites de restaurations à proximité de leur école (collèges, foyer de personnes âgées…). La qualité du contenu de l'assiette de restauration scolaire a également été reconnue puisque l'UFC Que-Choisir lui a récemment accordé une note de 17,7 sur 20. Elle va déployer des efforts conséquents: en instaurant un véritable plan de formation des agents d'encadrements qui interviennent durant ce temps-là et en recrutant 10 agents chargés de coordonner les équipes d'agents d'encadrements sur les sites de restauration les plus importants. Elle prévoit également la mise en place, dès la rentrée, de cycles d'activités ponctuelles proposées aux enfants pendant la pause méridienne, en partenariat avec d'autres services de la Ville comme l'école des sports ou les médiathèques. Un appel à projets est également en cours pour compléter l'offre de la Ville.

Y-aurait-il possibilité d'inclure la sieste des enfants de maternelle durant la pause méridienne ?

C'est une demande qui est beaucoup remontée. Mais la sieste fait partie du temps scolaire et doit donc être organisée par les enseignants. Sur certaines écoles, en raison de l'éloignement du site de restauration, les temps de transports ne permettent pas, de toute façon, d'organiser une sieste durant la pause méridienne. Cependant, il est toutefois possible de réfléchir avec le corps enseignant pour mettre en œuvre la sieste sur des écoles à titre expérimental.

Les petites sections de maternelle feront-elles la sieste dans les mêmes conditions ?

Les enfants feront la sieste au même moment, mais seront réveillés plus tôt.

L’encadrement de la pause méridienne sera-t-il renforcé ?

Les 240 agents bénéficieront dès la rentrée d’une formation et les plus gros restaurants seront renforcés par un animateur référent (restaurant Pergaud, St Eucaire, Ste Thérèse, les Iles, Quatre Bornes, Corchade, Hauts de Vallières…).

Les services municipaux tels que l’école des sports ou les médiathèques viendront proposer des animations ponctuelles.

Organisation du mercredi

Pourquoi avoir fait le choix du mercredi matin plutôt que du samedi ?

Le décret prévoit un positionnement de la demi-journée supplémentaire le mercredi ; les villes qui le souhaitaient pouvaient demander une dérogation en faveur du samedi matin. Au moment de la consultation des différents acteurs, aucune majorité claire ne s'est dégagée en faveur du samedi matin. La Ville a donc fait le choix de ne pas demander de dérogation. Un fort absentéisme était à craindre si les écoles fonctionnaient le samedi matin, notamment en maternelle.

Pourquoi avoir fait le choix des horaires 9h-12h le mercredi ?

C'est une demande qui avait émergé au moment des consultations en mars dernier. La Ville a choisi 9h afin que les enfants puissent dormir plus longtemps le mercredi matin. Le fait de finir l'école à midi ce jour-là doit permettre aux parents qui le peuvent de venir chercher plus facilement leurs enfants.

Comment se passera le repas le mercredi ?

La Ville de Metz n’organisera pas de restauration le mercredi mais les enfants pourront manger dans les centres de loisirs. Un transport en bus ou à pied sera organisé par les associations en fonction de la proximité du lieu grâce au financement de la Ville.

Les enfants pourront-ils seulement se restaurer au centre aéré de façon à ce que les parents puissent les prendre après le repas ?

Cela relève de l’organisation des associations mais ça n’est pas évident. Les centres de loisirs ont pour mission première de proposer un accueil avec des activités de qualité, qui ne se résume pas à un simple service de restauration.

Comment la transition de l'école vers l'accueil de loisirs du mercredi sera-t-elle effectuée? Aurons-nous toujours le choix de l'accueil de loisirs de notre enfant ?

Il a été prévu que pour chaque école, les associations viennent chercher les enfants à l'école soit en bus, soit à pied dès la sortie des classes à midi. Bien entendu, ce transfert ne sera pas assuré vers tous les accueils de loisir de la ville – cela aurait été impossible à organiser -  mais seulement vers les associations où la majorité des enfants scolarisés dans cette école se rend aujourd'hui.

Les parents qui peuvent quitter le travail à 12h et prendre leur mercredi après-midi ne pourraient être là qu'à 12h20 pour venir chercher leurs enfants. Or l'accueil de loisirs qui prend en charge nos enfants ne permet pas qu'on puisse venir les chercher à 12h20. Est-il possible de prévoir un périscolaire pour assurer ce battement de 20min ?

La Ville ne peut malheureusement pas pallier à chaque cas particulier. Néanmoins, s'il s'agit d'une demande récurrente, vous pouvez vous rapprocher de l'accueil de loisirs afin de voir s'ils acceptent cette organisation.

Lorsque l'accueil de loisirs du mercredi après-midi se situe loin de l'école, comment les trajets vont-ils se faire avec l'association ?

Des bus vont être mis à disposition afin de permettre ce transfert de l'école vers l'accueil de loisirs lorsque la distance le nécessite. Si le site est proche de l'école, les enfants s'y rendront à pied accompagnés par des animateurs. La Ville apporte un concours financier pour garantir cette continuité de la prise en charge entre l’école et les centres de loisirs.

Comment sait-on à quel accueil de loisirs l'enfant devra aller selon son école ? Comment s'inscrit-on ?

Un courrier va être adressé à chaque parent afin de les renseigner sur les démarches à suivre en fonction de l'école de leur enfant. Parallèlement, les informations seront mises en ligne sur le site internet de la Ville de Metz. L'inscription se fera directement auprès de l'association assurant l'accueil de loisirs.

Accueil des enfants handicapés

Les enfants en situation de handicap et accompagnés par des AVS pourront-ils bénéficier du périscolaire du soir ? La Mairie a-t-elle prévu des dispositions particulières pour ces enfants ?

Des études sont réalisées, les partenaires sont rencontrés afin justement d'aller vers cette possibilité.

Périscolaire et classes à horaires aménagés

Les enfants qui fréquentent le conservatoire pourront-ils bénéficier de l'accueil périscolaire du soir ?

Les enfants en classes à horaires aménagées ne sortent pas tous à la même heure du conservatoire. Il est donc difficile de les intégrer dans le périscolaire. La Ville invite les familles à se rapprocher du conservatoire, qui, un temps, proposait une salle dans laquelle les enfants pouvaient rester à l'issue des cours.

Financement de la réforme

Comment cette réforme va-t-elle être financée ?

La Ville a estimé que la réforme coûterait  environ 800 000 euros. Ce coût comprend notamment le ménage dans les écoles qu'il faudra désormais également assurer le mercredi, l'embauche de personnels, la modification du temps de travail de ATSEMs, l'augmentation des subventions aux associations de périscolaire pour la demi-heure supplémentaire. Comme la Ville a fait le choix d'appliquer la réforme dès 2013, elle va pouvoir bénéficier d'aides de l'Etat (le fonds d'amorçage) la première année à hauteur de 50€ par enfant scolarisé, soit environ 450 000 €.

La mise en œuvre du Projet Educatif Local

Quand interviendra le PEL ?

La Ville entend mener le chantier dès la rentrée 2013 durant toute l’année scolaire pour un projet opérationnel à la rentrée 2014. 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes