La Manufacture, un pont vers les rives

20 février 2014

Thèmes : Urbanisme, Patrimoine, Habitat/logement


Le 19 février, le Maire de Metz et les représentants du groupe Bouygues Immobilier ont posé la première pierre de l'ensemble résidentiel La Manufacture. Une opération immobilière de plus de 500 logements, synonyme de mixité et d’ouverture sur la Moselle pour le quartier des Îles.

Le projet « La Manufacture» est composé de deux ensembles : les bâtiments réhabilités de l’ancienne
manufacture des tabacs et des constructions neuves. Les premiers, signés de l’architecte Laurent Thomassin, accueilleront 284 logements, dont 112 logements sociaux, 102 chambres de tourisme d’affaire, 70 logements
étudiants, auxquels s’ajouteront quelques espaces de bureaux et une supérette. Les nouvelles constructions constitueront un ensemble architectural contemporain d’environ 250 logements dotés de larges ouvertures,
balcons, terrasses et jardins. Ces immeubles de 6 à 8 étages ont été dessinés par l’architecte Christian
Paradon.

Saint-Vincent sur Moselle

L’un des points forts du projet réside dans la création de nouveaux espaces publics reliant la place
Saint-Vincent à la Moselle. Deux places, connectées par une allée plantée d’arbres, constitueront
une promenade piétonne, largement ouverte sur la rue Belle-Isle et aboutissant aux berges de la rivière.
Proches de la rive, les abords d’une ancienne casemate, élément patrimonial que le projet s’attache
à mettre en valeur, seront reconvertis en jardin public.

Performance environnementale et proximité

Les édifices feront l’objet d’une demande de label BBC-effinergie® (Bâtiment Basse Consommation)
pour les constructions neuves et d’une certification Patrimoine-Habitat pour les locaux industriels réhabilités. Ces
labels s’appliquent aux bâtiments disposant d’une isolation renforcée et d’un système de ventilation régulé.
La proximité des établissements scolaires et universitaires, des lieux de loisirs (piscine, gymnase, Opéra-Théâtre) et du centre-ville permettra aux nouveaux habitants de privilégier la marche à pied, le vélo et les transports en
commun. Premières livraisons prévues début 2015 !

Une cérémonie sous le signe du partenariat

Extraits des prises de paroles : 

Philippe Arnold, Directeur Général Logement France Est / Bouygues Immobilier

"Nous réalisons une des opérations les plus complexes menées par Bouygues Immobilier. Il y a une triple dimension dans cette opération. La dimension urbaine, car nous passons d’un site fermé et hermétique à un quartier et des espaces ouverts aux habitants, vers la Moselle. La dimension patrimoniale, dans la mesure où le projet intègre les bâtiments de la manufacture, la casemate, le lien visuel vers le fronton de l’église Saint-Vincent, dans une recherche d’harmonie et de respect de l’intégrité des bâtiments. La dimension paysagère, car nous créons un front bâti devant la rivière et que les architectes l’ont conçu comme un élément du paysage. 

Un des grands enjeux de cette opération est également de parvenir à trouver des équilibres à différents niveaux. Au niveau des fonctions, en agençant intelligemment logements, commerces et bureaux. Au niveaux des degrés de prestation dans les logements. Au niveaux des publics que nous visons, qui sont multiples : étudiants, jeunes ménages, ménages avec enfants, séniors, etc … ».

Yann Chevalier, Directeur Général de Logiest

« Nous sommes dans un véritable démarche partenariale avec tous les acteurs de cette opération qui est emblématique pour Logiest. Nous construisonts 114 logements qui viendront compléter l’offre sur le quartier des îles, avec une vraie possibilité de mixité sociale et générationnelle grâce à des logements adaptés à tous, sans distinction ».

Benjamin Lafond, Responsable Grand Est de Vilogia

« Nous créons des chambres pour les étudiants et des maisons de ville pour les jeunes actifs. Le projet et complexe et le planning est serré, car nous sommes à 12 mois d’accueillir les premiers locataires, c’est un défi que nous allons relever avec nos partenaires ».

Claude Denu, Christian Paradon et Laurent Thomassin, architectes de l’opération

« Ce projet est exigeant et motivant. C’est un projet qui s’inscrit, parmi d’autres, dans le contexte d’une ville de Metz en pleine mutation. Ici, il s’agit du prolongement du quartier Saint-Vincent vers la Moselle. Les habitants du quartier vont reconquérir les berges de la rivière et profiter de son paysage. Nous avons dû identifier l’esprit des lieux, définir le changement d’usage, organiser la transmission du patrimoine en créant, à partir d’un site industriel, un quartier de vie.

Nous avons eu la chance de découvrir les bâtiments de l’ancienne manufacture dans un état très bien préservé. Nous avons constaté une grande diversité de systèmes constructifs, auxquels il a fallu s’adapter pour la partie du projet qui est en réhabilitation. Les futurs habitants vont profiter de la beauté de ce patrimoine et du paysage des rives, grâce à de nombreux balcons, terrasses et ouvertures ».

Jean-Louis Thill, Président de l’Association des Amis des Manufactures des Tabacs et Allumettes Messines

« Ce fut un grand moment que la découverte du site par les messins lors des Journées Européennes du Patrimoine de 2013. Le succès a été considérable et tous les partenaires présents s’en souviennent. Une des places créées dans le cadre de l’opération portera le nom d’Eugène Rolland, messin et père fondateur des Manufactures des tabacs en France ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes