Le procureur de la République salue la police municipale

5 novembre 2014

Thème : Tranquillité publique


Quelques jours après son arrivée à Metz, le procureur de la République Christian Mercuri est venu à la rencontre des policiers municipaux. Il a notamment  assisté à une revue des effectifs effectuée par le maire, Dominique Gros, ce mercredi 5 novembre. Le peloton était placé sous le commandement du chef de service Patrice Baille.

A l’issue de cette cérémonie, le maire et l’adjoint à la Tranquillité publique, Sébastien Koenig, ont présenté au procureur de la République le Centre de supervision urbaine (CSU), où sont centralisées les images provenant des 72 caméras de vidéosurveillance de la ville. Mis en service en 2010 à l’occasion de la création de l’hôtel de police municipale à Chambière, le CSU constitue un élément important pour la sécurité des Messins, notamment en participant à la résolution de nombreuses affaires grâce à l’exploitation des images.

Police de prévention et de constatation sur le domaine public, ce qui lui permet d’assurer l’application des arrêtés municipaux et des missions de police de proximité, la police municipale de Metz compte notamment :

Comme l’a souligné Dominique Gros devant Christian Mercuri, qui succède donc à Pierre-Yves Couilleau au sein du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance présidé par le maire de Metz, la police municipale travaille en étroite collaboration avec les forces de police nationale, avec des opérations conjointes aux résultats probants. Au-delà de leurs missions, parmi lesquelles la police de la route et du stationnement, les policiers municipaux sont aussi, souvent, les premiers interlocuteurs entre les habitants et les services de la Ville (en cas de tapages, pour l’urgence sociale, les demandes de travaux, les animations, les grandes manifestations…).

Publié par : Ville de Metz

Thèmes