Portes ouvertes aux résidences Morlanne

20 mars 2015

Thèmes : Urbanisme, Quartier Metz Centre / Les iles, Evénements, Patrimoine, Habitat/logement


La transformation de la maternité Sainte-Croix et de son couvent donne naissance à 147 logements, en plein cœur historique de Metz. Les résidences Morlanne ont ouvert leurs portes au public le samedi 28 mars et l'opération sera rééditée le samedi 11 avril.

Devant lui, l’herbe n’a pas poussé, pas encore. À ses pieds, la circulation est toujours celle d’ouvriers et de techniciens du bâtiment, affairés à l’achèvement des résidences qui portent son nom, ici, sur la colline Sainte-Croix, au point culminant du centre-ville et en plein cœur historique de la cité, où les traces d’une présence humaine apparaissent plus de 3000 ans avant notre ère. Statufié, Pierre-Etienne Morlanne veille sur la renaissance des lieux comme, hier, il veillait sur les naissances des bébés messins. Derrière son piédestal, la façade de la chapelle rappelle la singularité de l’endroit  : c’est la cour d’un ancien couvent que les locataires traverseront bientôt pour sortir de chez eux, ou pour y rentrer…

La maternité Sainte-Croix a connu son dernier accouchement en janvier 2013. Les portes des résidences Morlanne se sont ouvertes au public le samedi 28 mars, et l'opération a attiré un millier de curieux ! Elle sera rééditée le samedi 11 avril, avec la visite d'un appartement T3. Quant aux premiers emménagements, ils sont envisagés dès le mois de mai.

Entretemps, suivant les plans de l’architecte messin Michel Klein et de son confrère du patrimoine Grégoire André, la transformation des lieux aura été aussi discrète qu’efficace, derrière les hauts murs de la rue du Haut-de-Sainte-Croix, de l’Abbé-Risse et des Récollets. « Au fil des époques, souligne Michel Klein, ces bâtiments ont été constamment transformés, surélevés, remodelés, et à peu près tout y était autorisé car c’était d’utilité publique. Il a donc fallu d’abord revenir à l’état originel et remettre un peu de cohérence dans tout ça, notamment par des interventions sur les toitures. »

Des vues inédites

L’emploi du bois et du zinc dans cette nouvelle transformation, en plus de respecter l’âme du lieu, contribue à unifier les différentes parties du site, côté couvent comme côté maternité. Habillage de bois et de zinc également sur l’extension, érigée à la place de l’ancien réfectoire, démoli. Huit logements neufs y sont construits, qui s’ajoutent aux 139 appartements réhabilités, soit 147 nouveaux logements en plein centre de Metz, proposés à la location par Batigère, bailleur social à l’origine de cette opération. « Et aucun n’est identique à l’autre », précise Michel Klein.

En plus du travail accompli sur l’enveloppe des bâtiments et en plus du remplacement des fenêtres, l’isolation a été réalisée de l’intérieur, permettant d’afficher le label BBC rénovation. Conservés, les vitraux des escaliers ont ainsi été doublés par du vitrage intérieur. Tous les logements sont raccordés au chauffage urbain. Autre précision : chaque cage d’escalier desservira 20 à 30 appartements, et 4 entrées sur rue ont été créées : rue du Haut-de-Sainte-Croix par le porche de l’ancien couvent, place Sainte-Croix à l’emplacement de l’entrée principale de la maternité, ainsi que rue de l’Abbé-Risse et rue des Récollets, où se trouveront également les accès vers les parkings.

Immanquablement, depuis cet endroit unique, de nombreuses vues totalement inédites s’offriront aux futurs locataires. Notamment depuis ce F3, en surplomb de la rue des Récollets : du salon, il suffit de balayer l’horizon pour admirer la façade de l’église Sainte-Ségolène, le jardin suspendu des Récollets, le clocher de Saint-Eucaire, les tours de la porte des Allemands. Et que dire de cette terrasse, dans un duplex de la partie neuve, donnant sur la tour carrée de l’hôtel Saint-Livier, et sur Sainte-Ségolène ? Quelque chose de Sienne ou de San Gimignano, en plein cœur de Metz.

Pratique

Les résidences Morlanne sont proposées par Batigère Sarel  (logement locatif social). Elles comprennent 13 T1, 47 T2, 59 T3, 19 T4 et 9 T5. Exemples de loyers prévisionnels, pour un T1 (34 mètres carrés) : 202 euros ; T2 (45 mètres carrés) : 285 euros ; T3 (65 mètres carrés) : 375 euros ; T4 (86 mètres carrés) : 490 euros ; T5 (98 mètres carrés) : 560 euros (superficie et loyers moyens hors charge ; pas de frais de dossier ni d’agence).

Des journées portes ouvertes, avec visite d’appartements témoins et informations commerciales, sont organisées le samedi  11 avril de 10 h à 18 h (entrée par la rue du Haut de Sainte-Croix).

 

Etienne-Pierre Morlanne

Fondateur de la congrégation des sœurs de la charité maternelle, le docteur Etienne-Pierre Morlanne (1772-1862) est le principal instigateur de la maternité Sainte-Croix. Premier homme gynécologue à Metz, il a consacré sa vie à lutter contre le dénuement et l’ignorance, parfois contre l’obscurantisme, et sa carrière de médecin à l’accouchement médicalisé et à l’assistance aux femmes pauvres. Il est représenté sur un vitrail dans les escaliers de l’ancienne maternité, et par la statue érigée dans la cour de l’ancien couvent.

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes