Nature et santé : Metz se distingue

10 octobre 2017

Thèmes : Evénements, Espaces verts, Santé


La cinquième enquête de l’Observatoire des villes vertes étudie les liens entre jardins et santé, espaces verts et villes saines. Metz s'y distingue : elle fait partie avec Paris, Lyon, Nantes et Caen des villes qui agissent le plus en faveur de la santé par les jardins.

Chaque année l’Observatoire des villes vertes publie les résultats d’une enquête sur un aspect de la gestion du végétal dans les villes. Le focus est mis cette année sur les liens entre jardins et santé, espaces verts et villes saines. Parmi les principaux enseignements de cette enquête, on constate que si les collectivités sont moteur de leur transition globale vers des espaces verts plus « sains », elles ne prennent pas encore suffisamment en compte le critère de la santé dans leurs réflexions et leurs projets. Certaines villes se distinguent toutefois : Paris, Lyon, Nantes, Caen et Metz sont précurseurs en la matière, avec de nombreuses actions mises en place, telles que la création de jardins thérapeutiques, le développement de parcours sportifs, ou encore la création de nouveaux jardins pour améliorer la qualité de l’air.

Alors que l’Organisation mondiale pour la santé affirme désormais que « les espaces verts doivent être considérés comme un investissement dans la santé, le bien-être et la qualité de vie des citoyens », de grandes villes de France innovent pour créer ce lien entre espaces verts et santé : jardins thérapeutiques, applications pour inciter au sport dans les parcs, dépollution des sols… En tête du classement, les villes de Paris, Lyon, Nantes, Caen et Metz sont celles qui agissent le plus en faveur de la santé par les jardins.

Partenariat avec les associations

Ainsi, Caen et Metz mettent en place de nombreuses actions pour la promotion de la santé dansleurs parcs et jardins. Leur point commun ? Il s’agit de projets pensés en amont par l’ensemble des parties prenantes. Ainsi, à Caen, la direction des espaces verts est impliquée dans la conception du Plan régional santé environnement et intervient sur les enjeux liés à la qualité de l’air. À Metz, de nombreux partenariats sont signés avec des associations : réalisation d’ateliers de plantation pour développer la sociabilité de personnes en situation de déficience intellectuelle, création d’un parcours « des plantes qui soignent », aménagement de potagers dans les écoles

Cette distinction intervient quelques jours après la signature de la convention Sesame (Services écosystémiques rendus par les arbres modulés selon l’essence), mardi 3 octobre, dont l'un des axes concerne justement la qualité de l'air et la santé.

Pour en savoir plus : l'infographie de l'Observatoire des villes vertes illustrant l'enquête sur les liens entre jardins et santé dans les grandes villes

 

Publié par : Ville de Metz

Thèmes