Metz à l'heure franco-allemande

14 mars 2016

Thèmes : Culture, Loisirs, Evénements, Tourisme, Patrimoine, Jeunesse


Le jeudi 7 avril, Metz accueillera le Conseil des ministres franco-allemand. Pour accompagner cet événement historique pour notre ville, la municipalité proposera aux Messins une semaine d’événements franco-allemands, du 1er au 8 avril. Demandez le programme !

 

« J’ai l’honneur de vous présenter la candidature de la Ville de Metz à l’accueil du Conseil des ministres franco-allemand organisé en France au printemps 2016 » : ainsi s’exprimait Dominique Gros, dans un courrier adressé à François Hollande le 29 octobre 2015. Le 8 janvier 2016, à quelques minutes de la cérémonie des vœux aux Messins, le maire recevait de l’Elysée l’information lui indiquant que le président de la République venait de satisfaire sa demande. « Véritable symbole du lien d’amitié qui unit nos deux peuples, cette rencontre sera l’occasion de renforcer notre coopération sur nos priorités communes, qui sont aussi celles de l’Europe, écrivait François Hollande, quelques semaines plus tard, dans sa réponse à Dominique Gros. Metz constitue un lieu particulièrement approprié, tant votre ville a toujours été au cœur de l’histoire partagée par la France et l’Allemagne. » 

Le jeudi 7 avril, à l’Arsenal et dans des lieux proches tel que le palais du gouverneur, François Hollande et Angela Merkel présideront donc un Conseil des ministres franco allemand inédit, le 18e du nom : organisé à tour de rôle dans chaque pays, il avait jusqu’ici toujours eu lieu à Paris lorsqu’il revenait à la France de l’accueillir. En Allemagne, il ne s’est déroulé qu’à deux reprises en dehors de Berlin : à Straubing, en Bavière, en 2008, puis à Fribourg, dans le Bade-Wurtemberg, en 2010.

Metz sous les projecteurs

C’est dire si, en plus d’une question de prestige, l’attribution de cet événement à Metz relève d’un privilège enviable qu’expliquent la géographie, l’histoire, mais aussi l’actualité. « Ville de culture française du Saint-Empire romain germanique, place forte de la France annexée à l’Empire allemand de 1870 à 1918, ville de Robert Schuman, Metz porte dans son histoire les tumultes successifs de la relation franco-allemande, rappelle Dominique Gros. Jusque dans ses pierres, Metz est métisse, du vieux quartier dessiné sous la monarchie française à la « nouvelle ville » construite par l’Allemagne au tournant du XXe siècle, et dont la gare est l’éclatant résumé. Metz est aujourd’hui l’une des villes où se matérialise le plus l’amitié et la coopération franco-allemande. C’est ici qu’étudient le plus grand nombre d’étudiants allemands, après les sites parisiens, grâce à près de 50 formations à double cursus ou à dimension franco-allemande. C’est ici que près de 1 700 salariés travaillent dans les entreprises à capitaux allemands. Metz est l’un des quatre piliers du réseau de villes Quattropole avec Luxembourg, Trèves et Sarrebruck. La récente labellisation French Tech de LORnTECH, plate-forme d’accélération numérique du Sillon Lorrain, repose entre autres sur son association avec l’écosystème numérique de Sarrebruck. La Lorraine et la Sarre se sont dernièrement engagées dans une ambitieuse politique de promotion de la langue du voisin : la Frankreich Strategie du land de Sarre et la Stratégie Allemagne de la Lorraine. » En juillet dernier, la conférence franco-allemande sur la coopération transfrontalière avait d’ailleurs contribué à faire connaître l’étendue de ces relations de travail.

En plus de placer Metz sous les projecteurs médiatiques, simultanément dans les deux pays et dans des médias de très grande audience, l’événement du 7 avril permettra donc de souligner l’excellence messine en matière de coopération franco-allemande. C’est ainsi qu’en marge du Conseil des ministres, plusieurs événements se succéderont, du 1er au 8 avril, constituant une semaine franco-allemande qui se voudra culturelle, festive, sportive. Capitale franco-allemande, Metz est wunderbar !

(*) Wuderbar = merveilleuse

Pour tout savoir sur les mesures mises en place le jeudi 7 avril pour circuler à Metz, cliquer ici.

Semaine franco-allemande

Du 1er au 8 avril, les Messins et les visiteurs pourront assister ou participer à plusieurs animations mises sur pied dans le cadre d’une semaine franco-allemande. Ainsi, l’office de tourisme organisera des visites guidées bilingues. Metz en Scènes proposera différents rendez-vous autour de l’exposition en cours à l’Arsenal, L’Odyssée de l’errance. Le mardi  5 avril, à partir de 18 h 30, aura lieu à l’Arsenal une conférence sur la candidature de Metz au patrimoine mondial de l’UNESCO, « Metz royale et impériale ». Le mercredi 6 avril, la Chambre d’agriculture de la Moselle proposera un marché agricole local dans la cour du marché couvert. Le même jour, une rencontre des startups de Lorraine, de Sarrebruck, de Trèves et de Luxembourg rassemblera 42 exposants à TCRM-Blida et le gymnase André-Malraux abritera une rencontre de handball entre jeunes de Metz et de Trêves. Le jeudi 7 avril, jour du Conseil des ministres, la BAM accueillera en soirée le concert « Metz est wunderbam », avec des musiciens des deux pays. Le vendredi 8 avril, au complexe Saint-Symphorien, Metz Tennis de table se mesurera à son homologue de Cologne. Le programme complet et détaillé est à retrouver ici.

Qu’est-ce que le Conseil des ministres franco-allemand ?

Depuis 2003 et une déclaration commune signée à l’occasion du 40e anniversaire du Traité de l’Élysée, les Sommets franco-allemands organisés depuis 1963 ont pris la forme d’un Conseil des ministres conjoint. Une fois voire deux fois par an, il réunit le président de la République française, le premier ministre, le chancelier fédéral allemand et tous ou une partie des ministres des deux pays, dans le but de favoriser un rapprochement des processus de décision des deux gouvernements. Le Conseil des ministres franco-allemand assure la coordination de la coopération franco-allemande au plus haut niveau politique, notamment sur des thématiques choisies (deux par session, l’une à tonalité économique, l’autre tournée vers un enjeu de société), ainsi que sur les sujets européens.

Instance de décision politique pour l’action commune des deux gouvernements, le Conseil des ministres suscite des initiatives concrètes. Depuis 2003, il a permis de réelles avancées sur des sujets tels que l’énergie et le climat, la recherche et l’innovation, les migrations, et des initiatives bilatérales touchant les citoyens au plus près, comme le raccordement TGV-ICE, la lutte contre les infractions routières ou l’élaboration d’un régime matrimonial commun pour les couples binationaux.

Publié par : Ville de Metz

Thèmes